le_film_va_faire

Ce livre m'a été prêté par l'auteur en personne après un échange de mails. Georges Flipo m'a prévenu dans ce courrier que son roman recevait des avis enthousiastes et d'autres moins et qu'il n'attendait de moi que mon avis personnel. j'ai donc accepté cet "échange de bons procédés" en lui promettant un avis subjectif ;-) Je dois avouer que c'est la première fois que je lis un roman "pour" son auteur et j'avais très peur de détester... Ce qui ne fut pas le cas (Ouf...)

Alexis, un cinéaste assez imbu de lui-même rencontre un jour Sammy, un truand qui veut tellement qu'Alexis fasse un film sur sa vie qu'il est prêt à changer sa façon d'être et même de rendre ses actions criminelles plus "cinématographiques".

Alexis qui est plutôt cynique et qui traverse la vie sans vraiment se soucier de ceux qui l'entourent -sa compagne inclue- finit par se fourvoyer dans la publicité qui ne lui correspond pas, passer le projet de Sammy à un scénariste tout en essayant de jouer le mentor intellectuel du truand se croyant supérieur à tout le monde.

J'ai bien aimé ce roman qui contient une bonne dose d'humour noir et même aussi de l'humour "pas noir"... Une vraie relation se tisse entre Alexis, le cinéaste égocentrique et Sammy le truand qui veut sincèrement que sa vie fasse un film même si pour cela il faut qu'il ne soit plus tout à fait lui-même. Par contre le personnage de Clara m'a un peu exaspérée...

Alexis est un anti-héros, c'est à dire qu'il est assez imbuvable et qu'il est aussi celui qui vit à contre courant de ses propres envies : il pourrait être un bon cinéaste, un intellectuel intéressant et un homme heureux avec une femme et un ami sincère mais il gâche tout pour du facile et du clinquant.

Ce roman est aussi une peinture du monde du cinéma et de la publicité... Le monde de l'apparence à plus d'un titre!

Le blog de Georges Flipo recense d'autres avis sur "Le film va faire un malheur". Merci à lui pour le prêt du roman.