menkell

"Meurtriers sans visage" est le premier roman de Henning Mankell dans lequel  il présente son personnage récurrent le policier Kurt Wallander.

Nous sommes en Suède, en Scanie dans le Sud de la Suède et au début de l'hiver un couple d'agriculteurs à la retraite est sauvagement assassiné sans raisons apparentes. Avant de mourir la femme ne dit qu'un mot : "Étranger"...

Deux pistes s'ouvrent aux inspecteurs. A cause du mot prononcé par la mourante, la piste des étrangers résidents en Suède est envisagée et cela nous permet de découvrir le système suédois d'accueil des réfugiés mais aussi le racisme qui se développe dans le pays. D'ailleurs, à cause de cet aspect de l'enquête, un autre crime est commis, raciste cette fois. C'est d'ailleurs le sujet d'une autre enquête du roman.

La deuxième piste est celle d'une double vie menée par le vieil homme assassiné, ce qui épaissi le mystère.

En parallèle des enquêtes policières, on découvre le personnage de Kurt Wallander. Policier entre deux âges, quitté par sa femme, ayant des relations tendues avec sa fille et avec son père vieillissant, il n'est pas très en forme dans sa vie privée même si dans sa vie professionnelle il est motivé et efficace.

J'ai bien aimé ce polar très accrocheur et rythmé (je l'ai lu en un week-end, preuve que je ne me suis pas ennuyée!)

On sent que l'auteur prend le temps de camper son personnage principal. Le fait que l'action se passe en Suède (et qui plus est en hiver) apporte un plus intéressant. J'ai bien aimé aussi que les thèmes abordés nous emmènent sur des aspects sociologiques du pays.

Je pense que je lirais d'autres romans de cet auteur...D'ailleurs si vous avez des titres qui sortent du lot à me conseiller, n'hésitez pas!

defi_policiers_5_continents

Livre lu dans le cadre du Défi "Littérature policière des 5 continents"

Europe