sur_la_plage

Au début des années 60, un jeune couple vient de se marier et nous les rencontrons juste avant leur nuit de noce.

L'angoisse est très forte pour ces deux jeunes gens qui ont à peine la vingtaine et qui sont tous les deux vierges. Edward a très peur de "mal faire", que tout aille trop vite, de ne pas être à la hauteur... Il attend cette nuit avec impatience... Son amour pour Florence est aussi fort que son désir. Quant à Florence, elle est angoissée car elle redoute terriblement cette nuit de noce, elle est par avance "dégoûtée" par l'éventualité de la relation sexuelle, elle ne veut pas la vivre, se satisfaisant de l'amour romantique qu'elle porte à Edward.

Si l'histoire dure le temps de la nuit de noce (qui se déroule de façon plutôt chaotique) elle est entrecoupée de souvenirs des deux jeunes gens qui se remémorent (chacun de son côté) l'année qui a précédé cette nuit. Ils repensent à leurs relations, à leur enfance, à leur projets d'avenir. Ce roman est le portrait de deux personnes qui ne se sont jamais vraiment parlé et qui découvrent un peu tard des différences essentielles dans un couple...

C'est aussi une photographie de l'Angleterre d'après guerre et de l'évolution de la société, car finalement Edward et Florence sont à la frontière entre deux époques... L'une étant un peu effrayée par le changement et l'autre étant prêt à passer de "l'autre côté" des années 60...

J'ai aimé le style de ce roman, tout en introspection, et en non dits. J'ai aimé les sentiments, les douleurs, les craintes qui sont évoqués. Le message serait sans doute qu'il faut se parler pour se connaître et non fantasmer l'autre.

Merci à Bookomaton de m'avoir offert ce livre (même si elle a moins aimé que moi !)