d_autres_vies_que_la_mienne

Emmanuel Carrère commence par raconter deux événements qui ont marqué sa vie et la vie d'autres personnes de son entourage.

Sans se donner le beau rôle (au contraire) il raconte comment le tsunami au Sri Lanka où il passait des vacances en famille lui a "permis" de reprendre sa vie en main.

Peu après, la mort de sa belle-soeur lui fait se poser des questions sur la vie des autres. Au travers d'entretiens avec des gens qui ont intimement connus Juliette sa belle soeur, il dresse des portraits très touchants de personnes réelles, avec leurs qualités et leurs défauts, dans leurs rapports des uns avec les autres. Il parle d'eux comme il pourrait parler de personnages de romans.

Toujours juste et dans une émotion jamais larmoyante, il parle de la vie et de la mort, de la maladie, de la misère, de l'amour et de la force de caractère. Il parle de gens ordinaires, des vies pourtant peu ordinaires.

J'ai trouvé ce roman très touchant et très bien écrit.

Merci à Orchidée pour ce prêt.

objectif_PAL   -6 / 59 (PAL = 53)