le goût des pépins de pommes

A la mort de sa grand-mère, Iris hérite de la maison de celle-ci, la maison de ses vacances d'enfance, la maison de famille de sa mère et de ses tantes.

Sa grand-mère avait commencé à perdre la mémoire longtemps avant d'aller en maison de retraite. La mémoire, les souvenirs sont d'ailleurs au coeur de cette histoire. Se retrouver dans cette maison réveille en elle toute son enfance mais plus loin encore, elle fait remonter toute l'histoire de sa famille.

Comme le fil des pensées, un souvenir en entraînant un autre, Iris nous emmène dans sa vie, sa famille, le passé lointain ou plus proche, le sien et celui de ses proches.

La maison elle-même et le jardin sont comme un personnage à part entière. Il y a beaucoup de poésie dans cet environnement.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans le roman, je trouvais le style un peu artificiel, un peu lourd (peut-être à cause de la traduction?) puis je me suis laissée prendre par l'histoire et je me suis attachée aux personnages.

C'est une lectures_communes avec Angelebb, Valérie , CanelGeorge, Jules, Hebelit, Aproposdelivres (si j'ai oublié du monde n'hésitez pas à me le signaler) : j'ai hâte de connaître leur avis! 

 

Ce roman est la lecture "végétal" de monlaurier_couronne_fdb39

 

nouvelle pile-de-livres-1