5-4saba ange de la mort

J'ai abandonné ce roman jeunesse au bout de 40 pages mais je ne peux même pas vous dire si le sujet me plaisait ou non car ce n'est pas l'histoire qui m'a déplu... Je n'ai pas pu aller plus loin car j'ai été vraiment trop gênée par le style. Je n'arrivais pas du tout à me concentrer sur le fond tant la forme me gênait...me "faisait mal aux yeux"...

Je ne saurai vous dire si c'est mal écrit ou mal traduit (ça vaudrait le coup de jeter un œil sur la version original car si c'est du à la traduction, c'est vraiment dommage...)

Alors qu'est-ce qui m'a tant posé problème ?

Tout d'abord, l'absence quasi systématique de négations. Je ne sais pas si c'était pour faire "langage parlé" mais ce n'était à mon avis pas nécessaire car le narrateur à 18 ans et pas 8 ans et parfois je commençais à lire certaines phrases pensant qu'elles étaient affirmatives pour passer immédiatement à une négation :

"Pa a jamais dit ce qu'il voyait." "Y a pas eu une goutte de pluie." "Ça a pas suffit" (etc, etc.....)

Et puis c'est une succession de phrases très (trop) courtes. Ce qui pourrait être pour donner du rythme perd tout son sens quand le procédé est utilisé tout le temps. Voici un court extrait parmi tant d'autres car tout ce que j'ai lu est écrit comme ça :

"T'as pas encore compris? Tout est dans sa tête. Il a tout inventé. Y a rien d'écrit dans les étoiles. Y a pas de grand projet. La terre tourne, c'est tout. On est en train de gâcher notre vie dans ce coin désert, c'est tout. Et ça va continuer jusqu'à notre mort, Saba. J'arrive plus à le supporter."

Et la dernière chose qui m'a beaucoup gênée, c'est l'absence de signes de ponctuation pour marquer les dialogues, pas de guillemets ou de tirets et une accumulation à outrance d'incises, sorte de catalogue de synonymes de "dire" et sans inversion sujet verbe...

"[...] J'en ai une, il annonce.

Je m'approche en courant.

Elle est pas aussi bien que la mienne, je commente.

Je vais faire huit ricochets aujourd'hui, il déclare. Je le sens dans mon corps.

Dans tes rêves, je proteste. Moi je dis sept.[...] "

Bref, je n'ai pas pour habitude « d'analyser » l'écriture d'un roman comme ça, sans doute parce que j'ai rarement été aussi dérangée par des problèmes de style de ce genre. Mais j'ai choisi d'en parler quand même parce que je suis vraiment ennuyée qu'un roman jeunesse, inscrit dans la sélection des Incorruptibles accumule autant de défauts d'écriture...

Je suis peut-être la seule à avoir été autant gênée, je verrai ce qu'en pensent les élèves qui le liront...

 

emprunté au CDI        jeunesse      

Lu dans le cadre du prix des logo_inco 2012-2013, sélection 5ème - 4ème.

lectures communes  avec Mrs B : Allons voir de quoi parle ce roman ;-)