coeur

9782356412188-T

J'ai pris ce livre audio à la médiathèque par hasard parce que j'avais bien aimé ce que j'avais lu il y a très longtemps de Dany Laferrière et que je me suis dit que ça me ferait au moins un titre pour le challenge "Québec en septembre" de Karine :) ... Et quelle chance! 

Ce livre est une vraie merveille!

Tout d'abord, il est lu par l'auteur avec son accent, sa voix posée et grave qui colle parfaitement à son texte.

Mais surtout c'est vraiment très bien écrit : poétique et en même temps réaliste, avec des variations de style très harmonieuses qui donne un vrai rythme au livre. J'ai tellement aimé l'écriture que j'ai envie de l'acheter en version papier pour relire certaines phrases que j'avais envie de noter (mais en conduisant...pas pratique!)

Je parle de "livre", bien que sur la couverture de la version papier ce soit noté "roman" car c'est vraiment un objet particulier... Roman sans doute par sa forme mais c'est aussi une autobiographie, un témoignage, un journal intime, une histoire familiale, une réflexion sur le monde... C'est un livre d'une grande richesse...

Dany Laferrière parle de lui et de son père qui vient de mourir. Il retourne à Haïti, le pays qu'il a quitté à 23 ans pour vivre en exil au Québec pendant plus de 30 ans. Il parle de la vie d'un exilé, dans son pays d'origine et dans son pays d'adoption, il raconte Haïti avec un double regard de celui qui en vient et qui y retourne changé, il parle aussi du Québec et du froid. C'est un texte sur les contrastes entre deux pays, deux mondes, entre le Nord et le Sud, entre les gens qui sont partis et ceux qui sont restés. C'est une réflexion sur les espoirs et les déceptions, sur l'histoire politique de ce pays du point de vue des personnes ordinaires mais aussi sur l'identité, sur la famille... Il y a beaucoup d'amour pour son pays d'origine et pour les gens dans ce texte.

Je vous le recommande vraiment (en audio ou en papier)! Une très belle découverte pour moi!

J'ai trouvé quelques citations (sur Babelio et Wikiquotes) :

"Une telle léthargie m'atteint
toujours à ce moment de l'année
où l'hiver est bien installé
et le printemps encore si loin.
Au milieu de la glace de fin janvier
on n'a plus d'énergie pour continuer
et il est impossible de rebrousser chemin."

"En fait, la véritable opposition n'est pas
entre les pays, si différents soient-ils,
mais entre ceux qui ont l'habitude
de vivre sous d'autres latitudes
(même dans une condition d'infériorité)
et ceux qui n'ont jamais fait face
à une culture autre que la leur."

"Je n’achetais un livre que
si l’envie de le lire était plus forte
que la faim qui me tenaillait."

"Et l'exil du temps est plus impitoyable
que celui de l'espace.
Mon enfance
me manque plus cruellement
que mon pays."

"Si on meurt ici plus vite qu'ailleurs,
la vie est ici plus intense.
Chacun porte en soi la même somme
d'énergie à dépenser
sauf que la flamme est plus vive
quand son temps pour brûler
est plus bref."

J'arrête là, car si j'avais le livre sous les yeux, je sens que je pourrai recopier une page sur deux!!

 

emprunté à la médiathèque

livre audio                   (cliquez sur le logo pour écouter un extrait)

Quebec-en-septembre-2013---1 Dany Laferrière vit au Québec depuis qu'il a 23 ans et la première partie parle du Québec.

279733ILEDESERTE2 Haïti