livre-audio-dora-bruder

Cette lecture a été ma première rencontre avec Patrick Modiano et contrairement à ce que le timing de ma lecture pourrait laisser croire, ce n'est pas son Prix Nobel tout frais qui m'a donné envie de le lire car il était dans ma PAE (Pile à Ecouter) avant cette consécration. C'est Galéa, en bonne Modianette qu'elle est, qui m'a donné envie de découvrir son auteur chouchou! Et je suis très contente car j'ai beaucoup aimé!

Patrick Modiano raconte l'enquête qu'il a menée pour savoir ce qui était arrivé à la jeune Dora Bruder après avoir trouvé une petite annonce dans un journal de 1941 qui évoquait sa disparition. Cette enquête est un prétexte pour parler de l'occupation, de la façon dont les juifs ont été traités en France à cette époque.

C'est aussi l'occasion de parler de l'adolescence et de relations entre les parents et les enfants, notamment les relations entre Patrick Modiano et son propre père et donc l'adolescence des années 60.

C'est une façon très émouvante de parler de l'occupation, de la déportation. J'ai trouvé cette façon assez factuelle et détachée d'en parler très touchante. Les exemples de femmes citées à la fin (dont une femme qui s'appelle Hena qui dans la version audio s'entend Enna ;-) et l'évocation des femmes non juives ayant porté des étoiles jaunes exprès, par provocation et solidarité, m'ont presque mis les larmes aux yeux (et j'étais au supermarché...)

J'ai aussi beaucoup aimé les déambulations dans la ville. On visualise les rues, les bâtiments. Il y a à mon avis une vraie poésie dans cette promenade immobile.

Pour finir, j'ai beaucoup aimé la voix et la façon de lire de Didier Sandre qui est devenu le narrateur et donc un peu Patrick Modiano pour moi  :-)

Ce n'est surement pas le dernier roman que je lirai de cet auteur.

emprunté à la médiathèque

livre audio