coeur

reparer-les-vivants,M137228

 

 

Voici un roman que je vais avoir du mal à présenter et pourtant (ou parce que) je l'ai beaucoup aimé. C'est un roman très sensible, très fort et très juste sur un sujet dur : le deuil d'un enfant d'abord puis la décision de l'autorisation du prélèvement d'organes pour une greffe, à chaud, très vite, avant même d'avoir eu le temps de prendre pleinement conscience que la personne est morte. C'est une sorte de course contre la montre pour permettre de donner une chance de vie à quelqu'un d'autre.

Simon a 20 ans quand il meurt dans un accident de voiture -mort cérébrale. On suit ses parents dans la terrible épreuve de ces premières heures du deuil où ils ne réalisent pas encore la situation. On suit leur cheminement, leurs questionnements, leurs sentiments puis les démarches qui concernent les greffes.

C'est un roman très bien écrit. Entre des passages d'une émotion palpable où on se met physiquement à la place des personnages et des passages presque poétiques, il y a aussi des parties qui racontent la vie des autres protagonistes -des vies ordinaires- comme si l'auteur voulait montrer que ce sont des vrais hommes et femmes qui gèrent ces moments dramatiques de mort et de vie et que la vie continue.

Ce roman, je l'ai lu doucement, en prenant mon temps et en faisant même des pauses avec des lectures de BD (notamment avec "Ce n'est pas toi que j'attendais" de Fabien Toulmé qui m'a fait ressentir des sentiments similaires quand je me mettais à la place des parents dans les deux cas) et je ne le lisais que si j'étais dans des bonnes conditions pour savourer le style et apprécier ce sujet lourd mais important.

Cela fait des années que j'ai une carte de donneur d'organes sur moi (et même avant d'avoir une carte "officielle" j'avais une étiquette "Je suis donneur d'organes" écrite à la main dans mon portefeuille).P1120738 J'en ai parlé autour de moi, à mon conjoint, à mes parents et je sais au fond de moi que si on devait me poser un jour la question concernant Bastien, je serais d'accord sans hésitation pour faire dons de ses organes, car pour moi c'est une façon de prolonger la vie en donnant une chance à quelqu'un d'autre. Parlez en autour de vous.

    books_gift par L'Homme

         unnamed objectif 2015 : -4