le_sculpteur_01

 

Quand nous le rencontrons, David Smith est un jeune homme paumé –plus de petite amie, plus de travail- après avoir goûté quelques temps au succès en tant que sculpteur. Mais il a perdu tous ses contacts et n’a plus la cote. C’est à ce moment là que son grand-oncle vient le voir pour lui proposer un pacte : un pacte avec la mort car l’oncle est lui-même décédé. Il lui demande ce qu’il donnerait pour son art et quand David lui répond qu’il donnerait sa vie, il lui offre un don qu’il n’aura que 200 jours avant de mourir.

Le don de David est de pouvoir transformer n’importe quelle matière en sculpture, telle qu’il les imagine juste avec ses mains, comme si c’était de la glaise. Il se laisse aller à des créations folles et pourtant il n’est toujours pas reconnu. Il décide alors de faire des sculptures sauvages dans la ville la nuit et devient connu (même si cela reste secret).

En parallèle de l’art, il y a aussi ses relations avec son meilleur ami responsable d’une galerie mais qui est sous l’influence sentimentale d’un autre artiste. Et puis David tombe amoureux d’une jeune femme particulière qui le soutient dans son œuvre.

J’ai trouvé cette BD assez déprimante car malgré son don, David n’arrive pas à se faire connaître. Il traverse des injustices er il tombe évidemment amoureux au pire moment. Ce pacte n’est donc en aucun cas positif pour lui à part peut-être qu’il se libère des carcans et vit la sculpture à 100 %.

Je suis un peu mitigée sur cette lecture que j’ai plutôt bien aimé mais qui m’a un peu laissée sur ma faim … et pourtant c’est un pavé… Peut-être justement que plus de concision aurait été nécessaire ?

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration                 BD de la semaine saumon chez Stéphie

médiathèque