C'est mon anniversaire et je n'aipas honte de dire que j'ai 43 ans (même si je dois réfléchir un peu pour savoir si c'est 42, 43 ou 44 et que j'ai un peu bloqué le curseur à 40 et dans ma tête j'en ai encore 29!)

Mais si vous regardez ces images, vous verrez que l'âge n'est rien!

 anniversaire

12933023_1085864054769726_1913832151934376458_n

"Vous n'arrêtez pas de vous amuser en vieillissant, vous vieillissez quand vous arrêtez de vous amuser!"

 

J'en profite  pour souhaiter aussi un bon anniversaire à Estellecalim qui est née le même jour que moi, à Aifelle qui est ma quasi jumelle de blog et ma quasi jumelle d'anniversaire puisqu'elle est du 7 août, et Saxaoul qui est aussi ma quasiquasi jumelle puisqu'elle est du août ainsi qu'Asphodèle et à Sophie Herisson qui sont du 8  août !! Et Val des Quotidiennes de Val qui est du 11 août (encore une quasiquasi jumelle!)... Ça fait une belle brochette de lionnes blogueuses, non? (et j'en oublie sûrement!) 

12792229_953746468036395_3192019782158276572_o

J'aime beaucoup cette carte par Emily McDowell (d'ailleurs j'aime beaucoup cette femme qui a créé des cartes pleine d'empathie (les Empathy cards) pour les personnes qui ont de longues maladies,  cancers et autres souffrances durant lesquelles les amis ne savent pas toujours quoi dire) qui sortent carrément de l'ordinaire.

Traduction de cette carte que j'aime particulièrement (même si elle est un peu "verte")  par mes soins : 

Je promets de ne pas être une conne envers moi-même. Bordel, je promets de m’aimer.

Je me souviendrai que ma valeur personnelle ne se base pas sur mon apparence, combien je pèse ou combien de personnes me suivent sur internet, ou quelque autre merdes stupides qui n’ont rien avec qui je suis.

J’encouragerai d’autres filles ou femmes à prendre le pouvoir. Je serai gentille, violemment gentille. J’aurai de l’humour. Je ferai de mon mieux pour ne pas faire de commérages, causer des drames ou juger les autres (ou moi-même).

Je me souviendrai que ce n’est pas parce qu’une journée a été mauvaise que j’ai une mauvaise vie. Et même lors des journées les plus merdiques, je me rappellerai que je me suffis.