01 janvier 2017

Challenge Petit Bac 2017... C'est parti! A vous de jouer!

Petit Bac 2017

Je déclare la partie 2017 du Challenge Petit Bac ouverte !

 

Pour savoir de quoi il s'agit ou pour vérifier les règles 2017 :  cliquez sur le logo !

Petit Bac 2017 les règles

 Si vous êtes déjà inscrits, vérifiez que je ne vous ai pas oublié (nous sommes 27 pour l'instant). Et si vous n'êtes pas encore inscrits, il n'est pas trop tard mais attention : clôture des inscriptions le 1er février ! Et Si vous avez mis au point une ébauche de liste de titres (facultative) et que vous voulez en faire profiter les autres : envoyez moi le lien et je le rajouterai à la liste des participants (et n'hésitez pas à aller piocher dans les idées de titres des autres participants!) :

 Petits Bac 2017 participants

Pendant la partie, je compléterai au fur et à mesure (hum hum... en tenant compte de mon retard dans la collecte des liens...les anciens savent de quoi je parle...) les mots acceptés et les mots refusés : n'hésitez pas à la consulter si vous avez un doute!

Petit bac 2017 collection de mots

La partie peut commencer! Vous pouvez m'envoyer vos liens à partir d'aujourd'hui du moment que vous avez un billet daté du 1er janvier 2017!

 

Petit rappel des catégories :


PRÉNOM : masculin ou féminin, surnom, diminutif (mais pas nom de famille)


LIEU réel ou imaginaire ... (ville, pays, état, continent, fleuve, mer, lieu naturel, construit, aménagé..., j'accepte "ici" et "là", les pièces et les bâtiments


ANIMAL : réel ou imaginaire... (de l'insecte au dinosaure en passant par les licornes et les sirènes et les mots associés comme "animal", "bête", "bestiole"...)


OBJET : petits ou gros, du moment qu'ils sont transportablesJ'accepte le mot "objet" mais je n'accepte pas "maison" ou "immeuble" par exemple.


COULEUR : Toutes les couleurs que l'on peut trouver dans les catalogues de peintures sont acceptées ;-) et aussi les mots "couleur", "teinte", "nuance"...


SPORT/LOISIR : Tous les mots en rapport avec les sport ou les loisirs. Sport / matériel de sport / loisirs d'extérieur / Loisirs d'inéterieurs / créatifs etc...


PERSONNE CÉLÈBRE  : Personne connue (réelle ou imaginaire) / Je ne pends pas les titres de biographies /  Je ne prends pas un titre où un personnages devenu célèbre apparaît pour la première fois sous la plume de son créateur.


ALIMENT / BOISSON : tout ce qui se mange ou se boit : légumes, fruits, viandes, poissons, plats préparés, ingrédients pouvant être utilisés dans une préparation culinaire (condiments, herbes, épices...), boissons alcoolisées ou non, chaudes ou froides et l'eau aussi. J'accepte aussi "repas", "plat", "aliment" et "boisson", sucré, salé, amer...


SPHÈRE FAMILIALEle cercle familial (enfants/parents, fils, fille, oncle, tante, grand-père/grand-mère, grands-parents, petit-fils..., beau-fils, gendre...) famille, époux/épouse, femme/mari...


MORT : tout ce qui a un lien avec la mort  (mort, fin, meurtre, meurtrier, cimetière, assassinat, enterrement, veuve/veuf...)


GROS MOT (bonus facultatif) : assez libre puisque j'accepte tout ce qui peut être dit d'un ton insultant ou méprisant... Ça va de "zut", "flûte", "crotte" jusque aux grosses insultes bien vulgaires en passant par des grossièretés plus fleuries à la Capitaine Haddock! Tout ce qui quand c'est dit sur un certain ton peut être insultant.


Amusez-vous bien surtout et soyez indulgents avec mes retards et mes pertes de liens surtout ;-)

Premier recap le 1er avril 2017!

Posté par ennapapillon à - - Commentaires [161] - Permalien [#]


Commentaires sur Challenge Petit Bac 2017... C'est parti! A vous de jouer!

    bonsoir Enna,

    Je me mets un peu à jour de mes lectures avec la ligne BD :

    Objet : MURAQQA, Ana Miralles et Emilio RUIZ

    Pitti, jeune peintre hindoue, est invitée à retranscrire dans un Muraqqa (un livre qui regroupe des miniatures, des dessins et des calligraphies) la vie dans un harem. On entre ainsi dans le quotidien de cet endroit avec également ses complots, ses secrets.

    couleur : nuit NOIRE sur Brest, D. CUVILLLIER B. GALLIC

    en 1937, dans le port de Brest, un groupe d'anarchistes tente d'empêcher les Franquistes de récupérer un sous marin républicain qui est venu se réfugier dans le port.
    Un nouveau pan de l’histoire sous forme de BD, très bien documenté.

    Lieu : BERLIN 2.0, alberto Madrigal et Mathide Ramadier
    une jeune femme,Margot, une fois ces études terminées, part à Berlin en quête d’une vie meilleure , ne voyant que ses loyers modérés, sa scène artistique, la techno et la liberté. Elle va y découvrir la face cachée.


    Personne célèbre : MITTERAND Requiem, Joël Callède

    Dans les deux derniers mois de sa vie, F. MITTERAND atteint d’un cancer de la prostate, en voyage en Egypte, rencontre en songe le dieu de la mort, Anubis. Ils vont ensemble revoir les épisodes importants de sa vie sans exclure les plus génants pour qu’il puisse partir en paix.

    A bientot

    Posté par Sylvie, 19 février 2017 à 17:52 | | Répondre
    • je n'avais pas noté de lignes thématiques pour toi, c'est sans doute une
      erreur de ma part. Tu as prévu quoi? Une ligne générale et une ligne BD?

      Posté par ennapapillon, 12 mars 2017 à 09:26 | | Répondre
  • Bonjour Enna,

    Nouveau lien pour la catégorie prénom : La vie enfuie de MARTHA K. d'Angélique Barbérat.
    https://valbouquine.wordpress.com/2017/02/22/la-vie-enfuie-de-martha-k-angelique-barberat/

    A très vite !

    Posté par Valbouquine, 22 février 2017 à 07:33 | | Répondre
  • Ma participation de la semaine :
    dans la catégorie PERSONNE Célèbre : le fait du PRINCE de Amélie Nothomb http://keskonfe.eklablog.com/le-fait-du-prince-de-amelie-nothomb-a128451108
    et dans la catégorie SPORT et LOISIRS : YOGA pour se réveiller en douceur de Mariam Gates http://keskonfe.eklablog.com/yoga-pour-se-reveiller-en-douceur-de-mariam-gates-a128374338

    Posté par Manika, 24 février 2017 à 15:44 | | Répondre
    • Du coup je précise le chanteur PRINCE !

      Posté par Manika, 24 février 2017 à 15:46 | | Répondre
  • bonsoir,

    Voila dans ma ligne BD, catégorie animal
    Sandokan, le TIGRE de Malaisie, H. PRATT, Mino Millano

    Adaptation inachevée d'un roman de Salgari,, concurrent du français Verne à l'époque d’un pirate malaisien épris d'une belle anglaise.
    Dessin en noir et blanc, trait fort, une partie est décrite et non dessinée, il n’y a pas de fin … il faut être fan de Pratt pour apprécier vraiment.

    pour ma ligne générale

    rubrique aliment, boisson
    Les eaux troubles du MOJITO, Philippe DELERM

    Philippe DELERM nous raconte dans ce recueil de nouvelles les petits rien de la vie qui font les petits bonheur.

    je retiendrai particulièrement celle sur le mojito, puisque ce livre m’a été offert pour ce titre (le mojito étant la seule boisson alcoolisée que je bois).

    c’est frais, poétique, la simplicité du ton nous laisse le sourire au coin des lèvres C’est un livre que je laisserai volontiers trainer pour mieux déguster.


    rubrique Lieu
    Telex de CUBA, Rachel KUSHNER


    Rachel KUSHNER nous fait vivre l’arrivée vers 1950 de colons américains attirés par la richesse de ce pays jusqu’à 7 ans plus tard leur évacuation précipitée quand la révolution se met en marche.
    On vit cette période Tour à tour à travers le regard du fils du dirigeant d'une gigantesque compagnie fruitière celui de rebelles, d’un trafiquant d’armes ou des autochtones.
    On voit l'opulence dans laquelle vivent ces américains, le gouvernement de Cuba corrompu , mais aussi le traitement que subissent les travailleurs caraibeens ou haitiens.
    Un pan de l’histoire raconté sans partie pris, bien documenté et intéressant à lire

    bonne reprise

    Posté par Sylvie, 26 février 2017 à 22:07 | | Répondre
  • Bonjour Enna,

    Je viens de terminer "Mousseline la sérieuse" de Sylvie Yvert et j'ai plusieurs question pour toi :

    Premièrement, il s'agit du journal imaginaire de Marie-Therese de France, considères tu cela comme une biographie ?

    Ensuite, si ma première question passe, acceptes tu les surnoms ?
    Mousseline la sérieuse était le petit nom que donnait Marie Antoinette à sa fille Marie-Thérèse. (vu ici aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Thérèse_de_France_(1778-1851))


    Je ne suis pas très optimiste sur ta réponse mais je tente quand même n'ayant pas vraiment autre chose dans cette catégorie pour l'instant

    Bonne journée !! Bises

    Posté par Valbouquine, 05 mars 2017 à 07:04 | | Répondre
    • je le prendrai plutôt comme "nom/surnom"

      Posté par ennapapillon, 05 mars 2017 à 23:33 | | Répondre
      • Ok pas de soucis, par contre je vais plutôt le mettre en aliment/boisson alors car j'ai déjà un prénom

        Merci beaucoup Enna, le lien arrive bientôt .

        Posté par Valbouquine, 07 mars 2017 à 16:38 | | Répondre
        • ok! à plus tard (j'ai énormément de retard dans la collecte de liens

          Posté par ennapapillon, 07 mars 2017 à 19:22 | | Répondre
  • Coucou de retour de vacances à mon tour voici les liens de la semaine : dans la catégorie LIEU : Il faut gagner la bataille de VERDUN de Catherine Cuenca http://keskonfe.eklablog.com/il-nous-faut-gagner-la-bataille-de-verdun-de-catherine-cuenca-a128451624
    Dans la catégorie FAMILLE : le club des vieux GARçONS de Louis Henri de la Rochefoucauld http://keskonfe.eklablog.com/le-club-des-vieux-garcons-de-louis-henri-de-la-rochefoucauld-a128585862
    Dans la catégorie MORT : une MORT qui en vaut la peine de Donald Ray Pollock http://keskonfe.eklablog.com/une-mort-qui-en-vaut-la-peine-de-donald-ray-pollock-a128586328
    Bonne fin de weekend.

    Posté par Manika, 05 mars 2017 à 14:19 | | Répondre
    • Bravo pour ta première ligne terminée (et bientôt une 2ème)

      Posté par ennapapillon, 10 mars 2017 à 07:09 | | Répondre
  • Café amère pour le commissaire Dupin – Jean-Luc Bannalec -aliment/boisson – polar
    L’auteur est allemand (et le livre est écrit en allemand) mais il aime la Bretagne où il vit souvent, ses polars sont situés là, et il a pris un nom breton. Celui-ci en particulier je l’ai choisi car se situe à Guérande et parmi les marais salant. (J’ai appris beaucoup des choses sur le sel !) Le commissaire va visiter une saline, pas exactement dans sa zone, car une amie journaliste l’a envoyé regarder des étranges tonneaux bleus. Il n’est pas encore arrivé que quelqu’un tire sur lui. Il est même blessé. Comme ce n’est pas sa zone l’enquête, que bientôt sera une enquête pour un homicide, la jeune journaliste a été tuée le même soir, doit être menée a deux, lui et le commissaire Rose, une femme très décidée. Dupin n’est pas breton mais il est là depuis un bon temps et il l’est presque devenu. J’ai aimé le livre et je vais en lire encore des aventures du commissaire Dupin.

    Agnes Browne grand-mère – sphère familiale- ligne générale
    J’avais déjà lu A. B. jeune fille et A.B. mère, je les avais aimés beaucoup, légers et amusantes, celui-ci je l’ai trouvé moins amusant et un peu « lourd ». En tout cas comme j’ai découvert l’existence d’un quatrième livre, Les mômes de A., je veux l’essayer. Ici les enfants d’Agnès son devenu adultes et même ont des enfants, A. aime être grand-mère, elle aimerai avoir toute la famille près de elle mais est difficile, les uns vont vivre loin et quelqu’un se brouille avec elle. On parle de fortune et de prison, des écrivains et de violence familiale, en tout cas un livre moins réussi que les autres deux de la série.

    Posté par gaspara, 09 mars 2017 à 09:34 | | Répondre
  • Agnes Browne GRANDE- MERE– sphère familiale- ligne générale

    CAFE' amère pour le commissaire Dupin – Jean-Luc Bannalec -aliment/boisson – polar

    excuse moi pour les majuscules!

    Posté par gaspara, 09 mars 2017 à 09:48 | | Répondre
  • Coucou me voilà de retour avec 2 nouveaux liens : dans la catégorie OBJET : CORDES sensibles de Max Genève http://keskonfe.eklablog.com/cordes-sensibles-de-max-geneve-a128735072
    dans la catégorie GROS MOT : Osez tout savoir sur la FELLATION de Dino http://keskonfe.eklablog.com/osez-tout-savoir-sur-la-fellation-de-dino-a128735238
    dans la catégorie ALIMENT (ce n'est pas très varié !!) Couleur de peau MIEL tome 3 de Jung http://keskonfe.eklablog.com/couleur-de-peau-miel-tome-3-de-jung-a128735380
    Bon weekend

    Posté par Manika, 10 mars 2017 à 09:53 | | Répondre
  • Le mystère des deux COUSINES - A. K. Greene - sphère familiale- ligne polar
    Un polar du XIX siècle, un des premiers, en effet pas tellement dans le genre qu’on aime maintenant et même un peu « lourd ». Le classique mort dans une chambre, « presque » fermée, dans une maison ou il parait que personne étrange n’a pu entrer, alors l’assassin doit être parmi les habitants de celle-ci. Celui qui parle, qui nous raconte l’histoire, est un jeune avocat et, naturellement il est plein d’admiration pour les deux jeunes et belles cousines ! Et surtout pour celle qui semblerait être coupable car, non seulement elle aurai eu l’occasion mais le mort, qui était leur oncle, un homme très riche, avait décidé de laisser tous ses biens à l’autre cousine. On peut ajouter une jeune servante disparue dans la nuit, mais, il parait personne ne la croit coupable, quelle raison aurait-elle eu ? Anne Katharine Greene commença en écrivant poésies romantiques mais elle a eu un grand succès après la publication de polars, on peut dire la première femme à en écrire. The Leavenworth case (titre original du Mystère des deux cousines) paru en 1878. En 1897, dans The affair next door arrive une femme qui est enquêteuse, Amelia Butterworth. Pour avoir une idée de polars de cette époque Sherlock Holmes arrive seulement en 1887 et le terme « détective story » a été utilisé pour la première fois justement de A. K. Greene. Comme j’ai dit, un peu lourd, on fatigue à le terminer.

    Posté par gaspara, 11 mars 2017 à 11:16 | | Répondre
  • Marchant de LIVRES maudits – M. Simone – objet -polar
    Je voulais lire quelque chose de cet auteur. Je dois dire que ne m’a pas enthousiasmé. Un polar médiéval, le protagoniste est un marchand de reliques, donc un peu un type pas tellement honnête, il est embauché par un noble vénitien qui lui commande la recherche (et l’achat) d’un manuscrite un peu mystérieux que doit emmener à la connaissance de pouvoirs « interdites ». Le manuscrite étai dans les mains d’un moine poursuivie par des mystérieux chevaliers et une congrégation secrète. Ignacio, notre marchand, part à la recherche des quatre parts dans les quelles a été divisé le manuscrit : il faut interpréter des énigmes pour y arriver. Il est accompagné d’un jeune qu’il a sauvé de l’esclavage et d’un très jeune garçon qui était dans un couvent ou il se présente au commencement du livre. Les personnages sont nombreux et les aventures aussi, mais comme j’ai dit le livre n’est pas dans ce que je conseille à tous.

    Posté par gaspara, 13 mars 2017 à 11:17 | | Répondre
  • Un mariage, un ENTERREMENT pour ne parler du chat – F. Guccini – mort – ligne générale
    Un livre de Francesco Guccini, auteur-compositeur-interprète italien mais aussi écrivain, auteur de plusieurs livres. Celui-ci est un bouquin composé de courtes nouvelles, des photos, comme il dit, des souvenir d’antan. On se trouve dans des petits pays de la montagne entre Toscane et Emilia, entre Florence et Bologne. Guccini rappelle mariages et fêtes d’un temps passé, l’enterrement est aujourd’hui, les femmes qui entrent dans l’église, les hommes qui attendent dehors, en parlant du mort et des temps passés. On rappelle les jours de fêtes et les marchés, les vacances et les émigrantes qui reviennent…Et le chat ? c’est celui de la voisine mais, surtout c’est son fantôme, oui le fantôme d’un chat, mais il y a aussi autres fantômes, « humaines, et il y a des personnages bizarres comme celui qui « tient » le ciel, qui lui empêche de tomber.

    Posté par gaspara, 18 mars 2017 à 22:56 | | Répondre
  • Les mioches de AGNES – prénom – ligne générale
    C’est le troisième livre de la série, (mais j’ai lu le quatrième avant celui-ci) il y a les enfants d’Agnes qui deviennent jeunes hommes (et fille) et hommes et femme. L’histoire n’est pas toujours gaie, les enfants de Agnes ne sont pas parfaits, Il y a Mark qui travaille honnêtement et avec une grande intelligence : il arrive à sauver l’entreprise dans laquelle travaille et à la faire devenir importante, mais il y a aussi Dermont, petit voleur, et surtout Francis qui devenu un naziskin, avec son group arrive presque à tuer son frère et s’enfuit en Angleterre avec l’argent de sa mère. Mark et Cathe se fiancent et se marient mais les deux mariages auront une différente conclusion (voir le quatrième livre). Comme toujours un livre aimable qu’on lit avec plaisir.

    Posté par gaspara, 18 mars 2017 à 22:58 | | Répondre
  • Avant de passer la prochaine semaine voici mes liens pour ne pas perdre le rythme dans la catégorie PRENOM le charmant cottage d'AMELIA de Abby Clements http://keskonfe.eklablog.com/le-charmant-cottage-d-amelia-de-abby-clements-a128871552
    Dans la catégorie ANIMAL : dedans ce sont les loups de Stéphane Jolibert http://keskonfe.eklablog.com/dedans-ce-sont-les-loups-de-stephane-jolibert-a128871624
    2ème ligne fini je peux attaquer une quatrième donc dans la catégorie ALIMENT : couleur de peau : MIEL de Jung
    dans la catégorie COULEUR : Matin BRUN de Franck Pavloff http://keskonfe.eklablog.com/matin-brun-de-franck-pavloff-a128871744
    dans la catégorie MORT : Rue des MACCHABEES de San Antonio http://keskonfe.eklablog.com/rue-des-macchabees-de-san-antonio-a129050414
    et dans la catégorie LIEU : Brelin de la LUNE de Kochka et Charles Dutertre http://keskonfe.eklablog.com/brelin-de-la-lune-kochka-et-charles-dutertre-a128451296
    Voilà bon dimanche

    Posté par Manika, 19 mars 2017 à 11:56 | | Répondre
  • Coucou,

    J'arrive tout juste pour valider une ligne avant le récap de demain! Ouf

    1) Prénom: LAETITIA ou la fin des hommes

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/02/laetitia-ou-la-fin-des-hommes-ivan.html

    2) Lieu: Mes vacances à PETAOUCHNOK (= Lieu imaginaire censé se trouver très loin ; lieu lointain, perdu, difficile à trouver.) Cfr Wikipedia

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/02/mes-vacances-petaouchnok-olivier-pouteau.html

    3) Animal: Songe à LA douceur (la= sorte de papillon)

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/02/songe-la-douceur-clementine-beauvais.html

    4) Objet: les VALISES

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/02/les-valises-seve-laurent-fajal.html

    5) Couleur: Contes du soleil NOIR: Crash

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/03/contes-du-soleil-noir-crash-alex.html

    6) Loisir: RISK (= Risk est un jeu de société créé par Albert Lamorisse et initialement édité par Miro Company sous le nom de Conquête du Monde. Il est aujourd'hui édité par Parker, une société du groupe Hasbro.)

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/03/risk-fleur-ferris.html

    7) Personne célébre: la langue oubliée de DIEU

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/02/la-langue-oubliee-de-dieu-said-ghazal.html

    Aliment: l'arbre et le FRUIT

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/03/larbre-et-le-fruit-jean-francois-chabas.html

    9) Famille: les FILLES des autres

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/03/les-filles-des-autres-amy-gentry.html

    10) Mort: Petite FANTOME

    http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/03/petite-fantome-mathilde-alet.html

    Posté par angeselphie, 31 mars 2017 à 17:14 | | Répondre
    • Bravo pour ta deuxième ligne (sans doute la dernière que j'enregistre pour
      le recap j'aime beaucoup ton titre lieu et sport loisir (qui d'ailleurs
      et le premier titre de ta 3eme ligne si je ne me trompe pas)

      Posté par ennapapillon, 31 mars 2017 à 18:03 | | Répondre
  • Bonsoir, je souhaite rajouter
    VERTE dans la catégorie Prénom si c'est possible
    http://lireetrelire.blogspot.fr/2017/04/verte-marie-desplechin-et-magali-le.html
    bonne soirée!

    Posté par titoulematou, 06 avril 2017 à 19:46 | | Répondre
  • Le Silence des CLOÎTRES- A. Jimenez Bartlett – lieu – polar
    Petra Delicado est mariée pour la troisième fois et la fille de son mari suit des cours chez les sœurs du sacre Cœur qui, un mauvais jour découvre que on a leur volé la dépouille du bienheureux Asercio, saint du Moyen Age, laissant à sa place le cadavre de frère Cristobal, religieux et historien, spécialisé dans la restauration des corps momifiés qui travaillait sur celui du bienheureux. Naturellement seront Petra et Firmin à enquêter dans les cloitres, celui des sœurs et dans celui des frères de Cristobal. Pas facile ! Surtout car sur la presse on sort les plus sensationnelles hypothèses. Mais naturellement on parviendra à trouver la solution. (C’est un peu que j’ai lu ça, et comme toujours si je n’écris pas tout de suite ça devient difficile !)

    Posté par gaspara, 09 avril 2017 à 23:46 | | Répondre
    • je suis comme toi, j'ai du mal à écrire des billets si j'attends trop
      longtemps!

      Posté par ennapapillon, 13 avril 2017 à 09:12 | | Répondre
      • celui ci j'etait en trin de renoncer mais je voulais terminer la ligne!

        Posté par gaspara, 13 avril 2017 à 11:33 | | Répondre
    • Bravo pour ta 1ère ligne!

      Posté par ennapapillon, 14 avril 2017 à 14:46 | | Répondre
  • comme j'ai, enfin! terminè ma premiere ligne polar me voila avec la deuxieme!

    La methode du CROCODILE – M. De Giovanni – animal polar 2
    C’est le premier roman de la série des « Les batards de Pizzofalcone » ou mieux c’est une enquête de Lojacono avant que soit formé le groupe des batards. Il est en « punition », un mafioso l’a nommé comme complice mais il n’y a eu aucune prova et il a été envoyé à Naples ou il doit rester assis dans un commissariat sans rien faire. Mais voilà, ses copains sont bien heureux de lui céder un turno de nuit et une nuit il doit accourir ou on a tué un jeune garçon. Il est tout de suite renvoyé au commissariat mais comme la magistrato accourue a eu le temps de l’entendre faire des observations curieuses il sera appelé s’occuper de ça même si son chef ne veut pas aussi pourquoi il a décidé que c’est une affaire de camorra, très simple. Au contraire Lojacono pense que c’est autre chose et pas simple, surtout après qu’une jeune fille a été tué par la même arme et il parait par le même assassin que la presse nomme bientôt comme « le crocodile » car on trouve sur les lieux des mouchoirs en papiers avec des larmes. On a fait une série à la télé des batards, j’ai aimé, un peu, mais les livres sont tout autre chose, bien mieux, car là ce n’est pas seulement l’action, là ce sont aussi les coupables qui parlent et on arrive, petit à petit, à les comprendre, et aussi la ville parle, et il faut dire que c’est la partie que j’aime mieux.


    NERO (noir en italien) Wolfe contre FBI - couleur - 2 polar
    Nero Wolfe n’aime pas le FBI mais sa cliente encore moins : comme elle est très riche elle a acheté dix mille copies d’un livre contre FBI et les a envoyées ici et là, surtout à des personnages importants, maintenant FBI suit elle et tous les membres de sa famille, elle n’aime pas ça et alors elle demande à Nero Wolfe « de faire quelque chose » pour la délivrer. Pas facile du tout mais elle a un argument qui convainc : l’argent (avec ça Nero Wolfe pourra refuser autres travails pour une bonne partie de l’année). Mais quoi faire ? ou chercher « quelque chose » qui oblige FBI à renoncer à suivre madame B. ? Et voilà qu’arrive, en aide la dernière personne qu’on pouvait penser, l’inspecteur Cramer ! Il rencontre, en cachette Goodwin et lui parle d’un assassinat dans lequel, peut-être, sont mélangés de G-men. Naturellement Nero Wolfe et Archie Goodwin découvrent le vrai coupable et peuvent, avec un petit truc, obliger le patron de FBI à pactiser.

    Posté par gaspara, 09 avril 2017 à 23:49 | | Répondre
  • Le CHIEN à trois pattes de Galina Petrovna – A. Bennett – animal- ligne general

    J’ai pris ce livre par erreur : je le croyais de Alan Bennett de qui j’aime les livres mais c’est de Andrea Bennett, un peu moins amusant, mais quand même… Galina Petrovna, Galja, est une femme « d’une certaine âge », une « citoyenne âgée » qui vive à Azov, elle a une vie tranquille, son potager, ses amies, son club de personnes âgés ou on fait de conférences et on joue au loto, et même un admirateur, Vassili Semionovic, animateur du club, lui aussi, « citoyen âgé » qui aspire à devenir un ami, particulier pour Galja. Mais surtout elle a une petite chienne à trois pattes, Boroda, qui l’a « adopté », qu’elle aime beaucoup, mais, comme elle la veut « libre » Boroda n’a pas de collier, et comme ça Mitja, l’employée de la fourrière l’attrape. Galja doit la sauver et Vasja (Vassili) naturellement va l’aider mais Boroda reste prisonnière (menacé de mort) et Vasja aussi termine en prison. Galja ne se rend pas et avec l’aide de son amie Zofia, part à Moscou pour obtenir la liberté des deux. Leurs aventures sont assez amusantes (pas trop) et aussi l’histoire de Mitja. La Russie postsoviétique ne parait pas si diffèrent de celle soviétique, surtout pour les gens simples.

    Posté par gaspara, 11 avril 2017 à 09:00 | | Répondre
  • Olympia : enquête aux JEUX HELLÉNIQUES – Comastri Montanari – sport/loisir - 2 ligne polar
    Une nouvelle enquête pour Publio Aurelio Stazio:cette fois il est en visite officielle à Olympia, pour les Olympiades, il y est comme sénateur mais aussi pour suivre les chevaux de son amie Pomponia. Naturellement il tombe sur des mystérieux accidents. Du premier jour on trouve un des athlètes du Pentathlon tué dans un temple, il a été tué par un de ses adversaires ? En effet il semble tué avec un disque. Les jeux ne sont pas si honnêtes qu’il faudrait, et si certainement les temps ne sont pas si honnêtes on peut comprendre que même dans les temps passés les Jeux étaient parfois un peu louches. Plusieurs des personnages ne sont pas si simples, ils cachent des histoires compliquées, mais enfin quelqu’un va vaincre honnêtement et on va découvrir le vrai assassin (celui d’aujourd’hui et aussi quelqu’un d’hier). Et même qui perd n’est pas si déçu.

    Posté par gaspara, 11 avril 2017 à 09:22 | | Répondre
  • Nature morte sur le rivage de la MER – Bannalec – lieu – 2 polar
    Hélas, c’est le troisième livre de Bannalec que je lis et il n’y en a plus ! J’aime vraiment ces livres, surtout car ils m’emmènent en Bretagne, j’ai vraiment envie d’y faire mes vacances cette année ! (Avant tout je ne comprends pas beaucoup le titre italien, peut être j’ai lu un peu pressée de savoir qui est l’assassin mais je ne sais pas où est la « nature morte », on parle de tableaux mais avec personnages ! en allemand le titre est « relations bretonnes ») Cette fois nous sommes à Pont Aven (mais aussi à Concarneau, naturellement) et le mort est un vieil homme, propriétaire de l’hôtel ou Gauguin a séjourné pendant sa période bretonne (que j’aime beaucoup). On parle beaucoup de l’école de Pont Aven, mais aussi de la nature qui l’entoure, cette fois on parle de la mer mais aussi de l’intérieur de la Bretagne. Dupin cette fois dois chercher parmi peintres et directeurs de musée, mais aussi aubergistes et experts de l’histoire locale. Je ne peux pas dire beaucoup, naturellement mais je le conseille.

    Posté par gaspara, 14 avril 2017 à 11:09 | | Répondre
  • La voleuse de LIVRES – M. Zusak – objet – ligne générale
    Je vois que ce livre est considéré « jeunesse » mais dans ma bibliothèque est pour adultes. De cet auteur j’avais déjà lu Je suis le messager, et je dois dire que je l’ai aimé mieux que celui-ci. L’histoire est bien connue, je crois, car on a même tiré un film du livre. Une petite fille vient laissée par sa mère chez des parents adoptives, elle est comme ça plus sure, car la mère est en train de s’enfuir (le père a été arrêté ? en tous cas la mère et les enfants sont en danger). La petite a « volé » un livre et elle en volera encore. Nous suivons sa vie dans l’Allemagne nazi et pendant la guerre, avec ses nouveaux parents, avec ses amis…C’est la mort qui raconte son histoire et c’est elle qui lui donne son surnom, La voleuse de livres, elle l’a croisée tris fois mais Liesel l’a échappée trois fois. Comme j’ai dit je n’ai pas aimé tellement ce livre, il m’a un peu déçue.

    Posté par gaspara, 17 avril 2017 à 16:15 | | Répondre
  • deux questions: pour aliment est bon "alimentaire"? et pour mort "tuer"?
    si non pas des problemes je peux "deplacer" les deux dans autres categories, rispectivement "personnes celebres" et "sphere familiale"

    Posté par gaspara, 19 avril 2017 à 11:48 | | Répondre
  • coucou, j'ai complétement oublié de partager le lien de ma dernière lecture, catérogie objet : Plus forte que le SABRE de Hiroshi Hirata http://mapetitemediatheque.fr/2017/04/plus-forte-que-le-sabre/

    Posté par Bidib, 26 avril 2017 à 11:43 | | Répondre
  • Tre figlie di EVA – Elif Shafak- personne celebre – ligne generale
    J’aime cette écrivaine et j’ai lu tous (je crois) ses livres. Celui-ci m’intéressai car je suive les évènements de la Turquie d’aujourd’hui avec intérêt et préoccupation et le livre nous parle (aussi) de l’Istamboul de nos jours. Mais c’est l’histoire d’une femme (les autres deux filles de Eva sont des amies et moins importantes), de sa vie partagée entre un père très laïque et une mère très religieuse qui pendant un période se trouve aussi partagée entre une amie très religieuse et une très laïque. Les trois sont la Religieuse, la Pècheresse et, Péri, la protagoniste, La Douteuse. Elle est encline à voir le monde comme son père mais ne refuse pas sa religion ni son dieu même si elle n’est pas pratiquante, sa caractéristique est d’être toujours au milieu des choses, pas sure de quelle route prendre, en quoi croire. J’ai aimé le livre et certainement je le conseille même si le final…ò vous le juger (et me dire ce que vous en pensez).

    Posté par gaspara, 16 mai 2017 à 17:00 | | Répondre
  • ayant terminè la ligne genrale voila deux billet pour la deuxieme

    Première neige sur le FUJI – Yasunari Kawabata - lieu - ligne générale 2
    Une récolte de nouvelles plus une pièce théâtrale. Un ami m’avait parlé très bien de cet auteur, prix Nobel en 1968 mais peut-être il faut lire un roman avant de donner un avis complet. On entre dans un monde japonais ou il a des petites choses, des sentiments plutôt que des évènements, des femmes mécontentes de leur vies, ont des amants mais ne sont pas heureuses. La pièce théâtrale se déroule au XII siècle et dans un epilogue on dit qu’est écrite une partie en japonais moderne et une autre, les vers que sont chantés, de temps en temps en japonais classique.

    Espions et TANTES (en italien nous avons la rime : Spie e zie) – S. Ginsberg - sphere familiale – 2 generale
    J’ai décidé lire ce livre car l’auteur est un ami de ma jeunesse et j’étais intéressée à cette histoire de sa famille, pas seulement car est la sienne mais aussi car elle me semblait très intéressante. Et je n’ai pas été déçue. Le père de cette famille juive arrive de la Roumanie (ou à la fin du XIX siècle les juives on fait ou essayé faire le chemin des refugès d’aujourd’hui, rejoindre Autriche et Allemagne, aujourd’hui pour y rester alors pour rejoindre l’Amérique), la mère de Corfou, chassée par les orthodoxes, ils ont choisi la Turquie, ou, alors, les juives pouvait vire tranquillement. Les cinque fils se disperserons à travers l’Europe, et leurs vies seront assez compliquées. L’auteur dit : « ce n’est pas vraiment un roman, ni un essai, pas un livre d’histoire mais des histoires, morceaux d’histoires écoutées en famille, nouées à histoires et lieux du XX siècle ». En tout cas un livre bien écrit et intéressant même pour ceux qui ne connaissent pas personnellement l’auteur.

    Posté par gaspara, 16 mai 2017 à 17:09 | | Répondre
  • j'avais envoyè des questions, il y a un mois mais... tu passe encore par la ou tu es disparue?

    deux questions: pour aliment est bon "alimentaire"? et pour mort "tuer"?
    si non pas des problemes je peux "deplacer" les deux dans autres categories, rispectivement "personnes celebres" et "sphere familiale"

    Posté par gaspara, 17 mai 2017 à 23:06 | | Répondre
    • oui, je prendrai les deux mots dans les deux catégories que tu proposes

      Posté par ennapapillon, 22 mai 2017 à 07:41 | | Répondre
  • bonjour Enna,

    me revoilà avec quelques lectures. un peu de mal en ce moment à me concentrer sur des lectures.

    roman :
    celebrité
    madame Hemingway, Paula Mc Lain

    l’histoire romancée d'Hadley Richardson et plus particulièrement la période de sa vie avec E. Hemingway au début de sa carrière.
    leur rencontre, leur mariage, leur vie de folies et de galère à Paris dans les années 20, la découverte du jazz, leur amitié avec d'autres écrivains expatriés Gertrude Stein, Ezra Pound, James Joyce, Francis Scott et Zelda Fitzgerald, la corrida, leur amour fou, jusqu’à….. leur séparation.

    bon moment de lecture qui nous plonge dans l’univers d’Hemingway et qui ne me donne qu’une envie, aller lire Hemingway. Qu’en est-il de “Paris est une fête” ?

    bd

    Prénom :
    le voeu de SIMON, BOULET et Lucie ALBON

    Simon, jeune médecin, rencontre la fameuse lampe à exaucer les souhaits…et demande que ses patients ne souffrent plus,
    il se rendra vite compte que ce voeu généreux a une contrepartie : il devra prendre leurs maux en pouvant ensuite leur rendre.
    Il décide donc de proposer à ses patients d’être libéré de leurs douleurs le temps d’une journée. Mais que ne devra-t-il faire quand une jeune patiente soulagée n’aura pas la même abnégation que lui ?

    DEADLINE, BOLLE et ROSSI

    cette BD raconte l’histoire Louis Paugham, et plus particulièrement à 3 étapes de sa vie :

    l’adulte qui assassine un vieillard dont on apprend qu'il est l'un des fondateurs du Ku Klux Klan.

    le jeune orphelin qui a vu des esclaves noirs en fuite massacrer ses parents, puis des sudistes racistes assassiner son père adoptif en raison de ses idées abolitionnistes,
    et surtout, lors de la Guerre de Sécession. jeune adulte, aux côtés des Sudistes, qui surveille un camp de prisonniers Nordistes délimité par la Deadline – une ligne dessinée sur le sol qui coûterait la vie au prisonnier qui tenterait de la franchir.
    Dernière cette ligne, un homme Noir dont Paugham va tomber amoureux.
    la découverte de l’horreur de la guerre restera à jamais gravé en lui ainsi que le souvenir de ce prisonnier découvrir l'horreur de la guerre et une rancoeur, une haine même. Tenace. Impossible à évacuer…

    bonne journée

    Posté par Sylvie, 23 mai 2017 à 10:06 | | Répondre
  • Il y avait une fois une femme qui essaya TUER la fille de la voisine – L. Petrusevskaja – 2 ligne générale – mort
    C’est une récolte de nouvelles, le titre est le titre de la récolte, en réalité la nouvelle à la quelle se réfère est simplement : Vengeance. Petrusevskaja n’est pas une jeune écrivaine, elle est née en 1938, elle écrit depuis longtemps, des nouvelles, des romans et des pièces de théâtre, mais aussi des poésies et des chansons qu’elle-même chante (depuis 2007 et la postface dit « la moins jeune autrice compositrice du monde). Quoi dire de ses nouvelles, au moins qu’elles son inquiétantes, très inquiétantes. Il y a des histoires, comme celle de la voisine, simplement « de tous les jours », une voisine envieuse qui essaye créer des « accidents » pour faire mourir la petite, fille de sa voisine, et autres beaucoup plus « miséreuses » : une étrange épidémie(Hygiène), une famille qui s’enfuit (de quoi ? de qui ?) dans la campagne elle aussi abandonnée (Les Nouveaux Robinson), des fantômes, ou presque car on ne comprend pas bien si ça arrive (voir des gens qui on découvre être déjà mort) vraiment ou ce sont des rêves ou mieux des cauchemars…On la compare à Poe mais aussi, pour moi à des nouvelles de Hitchcock que j’avais lu dans ma jeunesse. Cette fois aussi je pense chercher un roman de cette écrivaine pour mieux la comprendre, même si je pense que la forme « nouvelle » soit parfois plus synthétique et alors plus riche.

    Posté par gaspara, 25 mai 2017 à 22:53 | | Répondre
  • Alimentaire, WATSON – L. Nocentini - personne célèbre - 2 polar
    Encore une petite récolte de nouvelles (c’est l’année des nouvelle, 2017), un peu ironiques. Comme toujours c’est Watson que raconte, une série de cas ayant en commune cuisine et cuisiniers, tels que notre héros au lieu du célèbre « Élémentaire, Watson ! » doit s’exclamer « Alimentaire, Watson ». Cette fois Sherlock se révèle très compètent en matière et chaque nouvelle se termine avec une petite recette. (J’ai découvert aussi un blog d’une journaliste, des boutiques et même un festival « alimentaire » pour enfants ave ce même nom !)

    Posté par gaspara, 25 mai 2017 à 23:13 | | Répondre
  • Sur le divan de FREUD – I. Yalon – personne célèbre – 2 ligne générale
    On ne parle pas de Freud dans ce roman mais certainement de psychanalystes, et de psychanalyse. Le protagoniste est Ernst, mais avec lui et ses patients on parle aussi d’autres thérapeutes, plus ou moins orthodoxes, de comment se relationnel avec les patients, si on doit ou non être « honnêtes » avec eux, se révéler, et comment les patients aussi peuvent n’être pas du tout honnêtes. J’étais très intéressée car ma tante et une cousine de mes parents étaient psychanalystes et moi-même j’ai commencé mes études de médecine en pensant de le devenir (après j’ai changé d’idées). En tout cas un bon roman même si, à un certain point j’ai pensé qu’il était un peu trop long !)

    Le ROUGE vif du rhubarbe – A. Olafsdottir – couleur – 2 générale
    J’avais déjà lu, de cette autrice, La femme est une ile, et j’avais aimé, et ce livre aussi j’ai aimé. Ça m’a donné envie de visiter l’Islande, ceux deux livres et aussi Lumière d’été et et toute de suite nuit, pas pour les paysages mais ces petits villages et leurs habitants, un peux excentriques, avec leur vie plongée dans la nuit de l’hiver ou la lumière continue de l’été. Augustina est une adolescente qui vit avec Nina, sa vraie mère est ornithologue et est partie, on ne sait pas où mais très loin, la jeune fille ne peut pas marcher si non avec des béquilles mais son rêve c’est escalader la montagne près du village, 840 mètres, et à la fin du livre elle part pour le sommet (je ne vous dis pas comment ça termine et, en réalité moi-même j’ai des doutes). La rhubarbe il y en a beaucoup dans le village mais Augustina elle a son petit champ, un peu en haut, là où elle grimpe et peu voir la mer tout en se cachant parmi les hautes tiges rouges, est là que ses parents l’ont conçue, après son père, un étranger arrivé sur un navire, est reparti. Le rhubarbe est un cadeau qu’on s’échange entre voisins et la rouge confiture aussi. (Mes rhubarbes son plutôt verts et ma confiture aussi).

    Posté par gaspara, 03 juin 2017 à 12:11 | | Répondre
  • La jeune fille au VELO rouge- M. Hesse – objet – 2 ligne générale
    L’écrivaine est américaine mais l’histoire se déroule à Amsterdam, en 1943, pendant l’occupation nazi. Hanneke est une jeune fille mais elle veut aider sa famille à survivre, il faut trouver à manger pour tous et elle se donne au marché noir aidant son patron ou pour soi-même. Avec son vélo rouge elle court dans la ville avec ses paquets, elle est déjà victime de la guerre, son fiancé a été tué pendant l’invasion et sa meilleure amie s’est fiancée avec un soldat allemand, Hanneke hait les allemands mais pense que son devoir est simplement survivre et faire survivre ses parents. Et voilà, un jour, une de ses clientes lui demande une chose particulière, elle lui révèle qu’elle a hébergé une jeune fille juive mais la jeune s’est enfuie, elle est certainement en danger et elle veut la retrouver. Hanneke ne veut pas mais enfin elle commence à chercher. Elle entre en contact avec le frère de son fiancé et ses amis, un groupe qui est dans la Résistance mais elle reste en marge, elle a accepté de chercher Miriam mais elle ne veut pas faire autres choses. Le roman termine d’une façon peu attendue, on voit les gens qui aident les juives et ceux qui les trahissent, les « mauvais » ne sont pas seulement les allemands. Un livre que j’ai aimé.

    Posté par gaspara, 11 juin 2017 à 21:57 | | Répondre
  • La liste de LISETTE – S. Vreeland - prénom – 2 générale
    Lisette est une jeune femme, elle est amoureuse de son mari, André, de Paris et de l’art, elle espère travailler dans une gallérie d’art. Mais le grand père d’André l’appelle à son secours, il est vieux et très malade et voilà, André laisse son travail et Paris et part avec Lisette pour une nouvelle vie dans le village d’où arrive sa famille, Roussillon. J’avoue qu’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi ce livre et je l’ai aimé est que je connais et j’aime cette région et Roussillon en particulier, et le marché d’Apt, ou Lisette va parfois, es l’un des marchés que je préfère. En réalité Pascal n’est pas si malade mais il veut partager avec les jeunes sa « richesse », sept tableaux Pissarro Cézanne (et un Picasso). Il a « achetés » les tableaux des deux peintres, qu’il a connu, jeune vendeur d’ocra (avant il avait travaillé dans la mine). Il les avait échangés avec des cadres artistiques, il était devenu artisan pour avoir les tableaux. Il parle à Lisette des tableaux et des peintres et les tableaux deviennent précieux aussi pour elle. Mais après sa mort les deux jeunes doivent affronter la tragédie de la guerre, 1939 et André part, volontaire. Lisette reste seule à Roussillon, et voilà qu’elle commence à écrire sa liste : des choses qu’elle veut faire dans sa vie. Les années ne sont pas faciles, ni pour Lisette ni pour ses tableaux, mais elle trouve des amis, l’art est toujours son amour, elle la rencontre aussi là-bas, elle connait Chagall et sa femme et découvre l’œuvre de ce peintre (un des points de sa liste est comprendre ce qu’est un chef-d’œuvre). La guerre apporte des grandes douleurs mais elle terminera, les tableaux seront là à nouveau avec celui qui Chagall lui a donné avant de partir aux États Unis. Un bon livre.

    Posté par gaspara, 12 juin 2017 à 22:27 | | Répondre
  • bonjour

    Voila pour la ligne BD
    Aliment
    les jours SUCRES Loic clment et Anne Montel

    Eglantine revient dans le village breton où elle a passé sa plus tendre enfance et qu'elle n'a pas revu depuis l'âge de 8 ans, l'année où son père a foutu sa mère et elle dehors
    Elle ne se doute pas un seul instant combien ce retour aux sources va bouleverser sa vie.
    secret de famille, amour, famille se dévoilent dans les chapitres aux titres évocateurs tels Madeleine, Opéra ou Éclair.

    et je pense avoir fini ma ligne BD

    pour la ligne roman

    Couleur
    Désir de CHOCOLAT de care Santos
    3 histoires de femmes à trois époques différentes dans les mains desquelles passent une chocolatière de porcelaine
    Sara, qui est propriétaire d'une boutique de chocolat au coeur de Barcelone de nos jours
    Cándida, une jeune fille de bonne famille, qui vit à la fin du XIXe siècle.
    Mariana qui tient une boutique de chocolat à Barcelone sous le règne de Louis XV
    A travers ces 3 histoires, c’est l’histoire du chocolat qui nous est raconté.
    Savoureux...

    mort
    Journal d’un VAMPIRE en pyjama, Mathias Malzieu

    Mathias Malzieu, chanteur du Groupe Dyonisos, nous livre son journal intime tenu l'année où il a du lutté contre la maladie du sang qui a altéré sa moelle osseuse et comment il affronté avec beaucoup d’énergie la mort personnifiée, Dame Oclès.
    Son parcours du combattant est traité avec humour, jamais pathétique
    une ode à la vie … un petit rappel qu’il faut savourer chaque instant

    Posté par Sylvie, 17 juin 2017 à 12:37 | | Répondre
    • je ne sais pas si tu as vu un message que j'ai mis sur mon blog dans la
      rubrique "Petit Bac 2017" où j'explique que pour des problèmes informatique
      j'ai perdu tous les liens qu'on m'a envoyés entre le 1er avril et le 4 mai.
      j'ai bien ceux que tu m'as envoyé par mail le 23 mai et ceux-ci mais je ne
      sais pas si tu m'en avais envoyé entre le dernier recap et ceux du 23 mai.
      Pourrais-tu me les renvoyer par mail, je ne pourrai pas aller dans tous les
      commentaire pour les retrouver cela me prendrait beaucoup trop de temps.
      désolée si tu es obligée de me renvoyer des liens

      Posté par ennapapillon, 17 juin 2017 à 21:43 | | Répondre
  • bonjour, j'avais bien vu ton message.. je t'avais envoyé deux commentaires de livres entre la recap entre le 23 mai. Je te les renvoie par mail. Pas de souci !

    Posté par Sylvie, 18 juin 2017 à 09:19 | | Répondre
    • C'est gentil! Je serai sans doute obligée de repousser le recap du 1er
      juillet de quelques jours parce que ça va me prendre du temps à une
      période où j'en manque en plus

      Posté par ennapapillon, 18 juin 2017 à 09:24 | | Répondre
  • L’homme à la VALISE – F. Recami – objet - 2 polar
    L’homme est Amedeo Consonni, protagoniste d’autres romans de Recami, qui un jour, mieux une nuit, se retrouve dans un appartement avec une jeune fille nue, pleine de sang, avec un couteau dans sa poitrine. Consonni ne sait pas quoi faire et il enlevé le couteau et… quelqu’un lui prend une photo, lui, la jeune fille et le couteau à la main ! Comme notre ami se considère très connu, pour cause de ses autres aventures, il pense seulement à s’enfuir, la police va reconnaitre la photo ! avec une petite valise, naturellement. Quelques malentendus et notre héro se considère poursuivi par la police qui certainement contrôle ses connaissances, comme ça il se cache avec des documents envolés, se teint les cheveux, achète des vêtements pas dans son genre et commence son enquête, tandis que sa fille et sa fiancée pensent qu’il s’est sauvé avec une maitresse. Enfin, même s’il est très maladroit il va découvrir qui l’a attiré dans l’appartement et qui l’a photographié, mais… Je dois dire que m’a un peu déçue, pas si bien que les autres du même auteur et personnage.

    Posté par gaspara, 19 juin 2017 à 09:02 | | Répondre
  • je n'ai pas bien compreis ce que tu a ecrit à Sylvie, on dois te renvoyer ce qu'on a envoyè entre 1 avril et 23 mai?

    Posté par gaspara, 19 juin 2017 à 14:18 | | Répondre
    • Oui, j'ai eu un problème informatique : j'explique tout dans ce billet
      http://ennalit.canalblog.com/archives/2017/06/07/35362697.html

      Posté par ennapapillon, 19 juin 2017 à 21:02 | | Répondre
  • La caisse ouverte : un nouveau cas pour HERCULE Poirot – S. Hannah – prenom – 2 polar
    Un polar « à la façon de Agatha Christie » (c’est ecrit comme ça sur le frontispice et il y a la signature de Dame Christie et l’edition originale aussi est des editions A. Christie). Pas mal mais les vrais de Agatha sont autre chose ! Poirot et un commissaire de Scotland Yard sont invitès dans la maison d’une noble et tres connue ecrivaine, en Irlande (elle ecrit des polars pour enfants depuis tres longtemps). Quel est son but ? Elle a justement changè son testament et va le reveler le soir meme. Son heritier sera le secretaire, unjeune homme tres, tres malade, et le deux fils n’aurons rien ! Dans la maison se retrouventaussi la belle fille de l’ecrivaine, le fiancè de sa fille, une infirmiere pour le secretaire clairement amoureuse de lui, une jeune femme de chambre elle aussi amoureuse de lui, une cuisiniere grognonne et un majordom silencieux et deux avocats, l’un qui pense seulement à se nourrire et l’autre, celui qui a du changer le testament, passionè des livres de l’ecrivaine. Naturellement le soir meme c’est le jeune secretaire qui sera tuè. Et de la on part avec l’enquete que ne sera pas si simple et naturellement sans Poirot nous serons encore la en pensant mais qui peu l’avoir tuè ???

    Posté par gaspara, 19 juin 2017 à 14:27 | | Répondre
  • Bonjour Enna,
    Je peux mettre les liens ici, ou tu préfères par mail? J'ai bien pigé que les liens avril-mai étaient à te renvoyer par mail (je n'en avais pas) mais pour les nouveaux, je n'ai pas vu l'info...
    Ligne 2:
    Surnom: Bye bye BLONDIE de V. Despentes
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/02/22/34963851.html

    Lieu: INTERIEURS de Delerm
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/02/18/34945731.html

    Animal: Dans le jardin de la BETE de Larson
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/05/21/35307620.html

    Objet transportable: Un trou dans la TOILE
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/03/20/35069167.html

    Couleur: L'armée NOIRE de Kadaré
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/06/21/35405190.html

    Loisir: CORRESPONDANCES amoureuses
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/03/04/35008947.html

    Personnage célèbre: L'AMAZONE de Dumas
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/06/14/35383933.html

    Aliment: La femme COMESTIBLE de M. Atwood
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/04/14/35166642.html

    Sphère familiale: Une FILLE parfaite de M. Kubicka
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/03/27/35096962.html

    Mort: Le MEURTRE d'O-Tsuya de Tanizaki
    http://blondiemadame.canalblog.com/archives/2017/04/24/35205579.html

    Merci. Et bonne journée.

    Posté par Aude_85, 21 juin 2017 à 13:01 | | Répondre
    • c'est très bien ici! c'est seulement les liens que j'avais déjà recopiés
      que j'ai perdus dans un fichier qui était sur l'ordi planté je m'en
      occupe dès que j'ai le temps! merci!
      2017-06-21 13:01 GMT+02:00 Aude_85 :

      Posté par ennapapillon, 21 juin 2017 à 14:15 | | Répondre
    • je ne connais pas d'Amazone célèbre, peux-tu être plus précise? Merci
      sinon le reste je prends!
      2017-06-21 13:01 GMT+02:00 Aude_85 :

      Posté par ennapapillon, 21 juin 2017 à 14:48 | | Répondre
      • Je pensais que les amazones dans la mythologie, ça pouvait correspondre à la catégorie Personnage célèbre. Sinon tant pis, je chercherai autre chose!

        Posté par Aude_85, 21 juin 2017 à 17:43 | | Répondre
  • Le karma du PIGNON – L. Cecchi – aliment/boisson – 2 générale
    Une récolte de nouvelles, je le dirais presque de science- fiction, presque. Pas mal. Le titre vient de la dernière, qui a le même titre, Sabrina est dans un parc et elle réfléchit au karma, est une chose seulement des humaines ? pourquoi pas aussi des choses inanimés ? Comme près d’elle une petite fille récoltes des pignons, pourquoi pas des pignons ? peut-être dans une autre vie elle fut un pignon ! Autres sont plus fantastiques, gents qui disparaissent dans un bureau des postes, un ange que se trompe de temps (il cherche une jeune fille mais arrive chez une vieille dame (le temps passe vite !) et il est tué ! que ce qu’il avait à faire là ? une nouvelle annonciation ? (Ou bien beaucoup moins ?) L’auteur est un auteur de BD mais il est bien aussi comme écrivain tout court, il a été signalé pour le Prix Calvino, dans la mention on dit : « …il parsème ses pages d’un sain et immédiat sens d’humorisme et laisse le lecteur constamment dans le doute à propos de sa réelle adhésion à la version qu’il donne des faits et de son point de vue. »

    Posté par gaspara, 30 juin 2017 à 09:31 | | Répondre
  • Bonjour
    J'ai envoyé la fin de la ligne 4 par mail. Voici ma ligne 5 :
    Ligne 5 :

    1 Prénom : la FLEUR de l'illusion de Keigo Higashino
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/04/11/la-fleur-de-lillusion-de-keigo-higashino/
    2 Lieu : Le souflle de la pierre d'IRLANDE, tome 1 : lefeu d'Eric Simard
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/04/18/le-souffle-de-la-pierre-dirlande-tome-1-le-feu-deric-simard/
    3 Animal : Beaucoup de MOUTONS pour un LOUP glouton de Mayuko Kishira
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/04/06/beaucoup-de-moutons-pour-un-loup-glouton-de-mayuko-kishira/
    4 Objet : JOURNAL d'un vampire de Lisa Jane Smith
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/06/03/journal-dun-vampire-tome-1-de-lisa-jane-smith/
    5 Couleur : La veuve NOIRE de Daniel Silva
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/05/25/la-veuve-noire-de-daniel-silva/
    6 Sport/Loisirs : Le fusil de CHASSE de Yasushi Inoué
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/05/26/le-fusil-de-chasse-de-yasushi-inoue/
    7 Personne célèbre : le PRINCE des ténèbres, tome 3 de Jeaniene Frost
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/06/06/le-prince-des-tenebres-tome-3-de-jeaniene-frost/
    8 Aliment/boisson : Folie FRAISE de Gally Lauteur
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/05/17/les-miams-folie-fraise-de-gally-lauteur/
    9 Sphere familial : la FAMILLE Souris prépare le nouvel an de Kazuo Iwamura
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/05/07/la-famille-souris-prepare-le-nouvel-an-de-kazuo-iwamura/
    10 Mort : Le jour des MORTS de Nicolas Lebel
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/05/09/le-jour-des-morts-de-nicolas-lebel/
    11 Gros mot : Poppy Pym et la MALEDICTION du pharaon de Laura Wood
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2017/04/28/poppy-pym-et-la-malediction-du-pharaon-de-laura-wood/
    Bonne journée !

    Posté par Sharon, 03 juillet 2017 à 14:42 | | Répondre
  • Bonjour,
    suite à ton récap sur le petit bac, je viens de vérifier mes lectures et je pense qu'il manque ces titres (à moins que cela fasse partie du prochain récapitulatif :
    roman
    Couleur
    Désir de CHOCOLAT de care Santos
    3 histoires de femmes à trois époques différentes dans les mains desquelles passent une chocolatière de porcelaine
    Sara, qui est propriétaire d'une boutique de chocolat au coeur de Barcelone de nos jours
    Cándida, une jeune fille de bonne famille, qui vit à la fin du XIXe siècle.
    Mariana qui tient une boutique de chocolat à Barcelone sous le règne de Louis XV
    A travers ces 3 histoires, c’est l’histoire du chocolat qui nous est raconté.
    Savoureux...
    mort
    Journal d’un VAMPIRE en pyjama, Mathias Malzieu
    Mathias Malzieu, chanteur du Groupe Dyonisos, nous livre son journal intime tenu l'année où il a du lutté contre la maladie du sang qui a altéré sa moelle osseuse et comment il affronté avec beaucoup d’énergie la mort personnifiée, Dame Oclès.
    Son parcours du combattant est traité avec humour, jamais pathétique?
    une ode à la vie … un petit rappel qu’il faut savourer chaque instant
    bd
    Sport : PISCINE Molitor de Caillaux/bourhis
    Dans cette BD, c’est l’histoire de Boris Vian qui est retracée ou tout du moins les principales étapes de cette courte vie puisqu’il est décédé à 39 ans : sa passion pour le jazz, l’écriture, sa maladie
    Cette lecture m’aura permis de faire plus ample connaissance de ce personnage.
    Aliment
    les jours SUCRES Loic clment et Anne Montel
    Eglantine revient dans le village breton où elle a passé sa plus tendre enfance et qu'elle n'a pas revu depuis l'âge de 8 ans, l'année où son père a foutu sa mère et elle dehors
    Elle ne se doute pas un seul instant combien ce retour aux sources va bouleverser sa vie.
    Merci !
    je te souhaite un bel été.
    Sylvie

    Posté par Sylvie, 04 juillet 2017 à 21:27 | | Répondre
    • Hello! J'ai recopié ton mail dans un commentaire à ton nom pour permettre à
      d’autres lecteurs de voir des avis Et j'en profite pour te féliciter
      pour ta ligne BD terminée!

      Posté par ennapapillon, 04 juillet 2017 à 21:34 | | Répondre
  • Tempête de neige et parfum d’AMANDES – C. Lackberg – aliment/boisson - 2 polar
    Comme j’ai déjà dit c’est l’année des nouvelles ! cinq nouvelles pas toutes « polar ». Lackberg se confirme une capable écrivaine même dans celles-ci. Dans une des nouvelles on a des cadavres mais… et dans une autre il n’y a même pas de crime (des vrais crimes). Si raconter un polar sans raconter trop est toujours difficile raconter des nouveaux polars est encor plus difficile et alors je peux seulement vous dire que j’ai assez aimé.

    Posté par gaspara, 06 juillet 2017 à 14:25 | | Répondre
    • C'est sûr que c'est très difficile de parler de nouvelles sans trop en
      dire!

      Posté par ennapapillon, 10 juillet 2017 à 09:05 | | Répondre
  • Le PERROQUET de Flaubert – Barnes - animal – 2 générale
    C’est une curieuse petite histoire. Un monsieur anglais, « amoureux » de Flaubert, voyage en France sur ses traces. Il rencontre, dans deux maisons de Flaubert, à l’Hôtel Dieu de Rouen et à Croisset, dans la maison où il a vécu et où il est mort, deux perroquets empaillés, le quel est le vrai qui était sur son bureau pendant qu’il écrivait « Un cœur simple » ? Le docteur Braithwaite poursuis ses recherches mais il nous parle aussi d’autres aspects de la vie de Flaubert, et de la sienne (de vie). Il faut dire que monsieur Braithwaite est, pour moi, bien plus sympathique que l’écrivain ! On peut dire un roman pas une biographie, même si les nouvelles sur Flaubert sont vraiment nombreuses. Le livre est paru il y a bien plus que 30 ans, ce que j’ai lu c’est une nouvelle édition de 2015. Pas mal et m’a donné envie de lire autres choses de cet auteur.

    Posté par gaspara, 15 juillet 2017 à 12:09 | | Répondre
  • La LIBRAIRIE des histoires en suspens – sport/loisir – 2 générale

    Certainement une librairie est un lieu de loisir, quoi mieux qu’un tour en librairie ? Jusqu’au terrible moment où vous comprenez que ne serais jamais capable de lire tous le livres que vous désirez !
    Savez-vous qu’es qu’est un « caffè sospeso (café en suspens) » ? On boit un café et on paye deux cafés, le deuxième est pour un autre personne, qui va demander au garçon du café, es qu’il y a un café « sospeso » ? s’il y a il pourra le boire sans payer (C’est à Naples que s’est né mais il parait que recensement redécouvert on peut en trouver un peu partout). Ici on se trouve dans une petite librairie ou la jeune propriétaire a introduit le « livre en suspens », ici le livre est pour le prochain client (qui, on espère va continuer le jeu). Qui nous parle de la librairie, des livres et de Nina la propriétaire est Adèle, une vielle femme arrivée un jour, par hasard, dans la librairie et devenue amie de Nina tant qu’elle passe ses journées de veuve solitaire là-bas, dans « son » fauteuil. On parle de livres et des amours de Nina et Ilaria mais aussi de Milan et de la vie de Adèle, arrivée un jour très loin du Sud avec son mari. Moi je lis trop comme ça j’ai assez vite compris comment ça va terminer, soit pour Nina que pour Adèle, mais ça ne fait rien, un bouquin agréable.

    Posté par gaspara, 18 juillet 2017 à 11:37 | | Répondre
  • terminèe la deuxieme ligne generale voilà encore un couple de billets

    L’art d’être fragiles. Comment LEOPARDI peut te sauver la vie – A. D’Avenia – personne célèbre - 3 generale
    Je dois m’excuser avec cet auteur : je n’avais rien lu de lui mais, comme ses romans étaient lu surtout par des jeunes gens je pensais à lui comme un de ces auteurs « à la mode » pour ados, avec livres si légers qu’ils étaient trop légers. Rien de ça : au moins pour ce roman- non roman. L’auteur est professeur dans un lycée et je dois dire que ce que j’ai plus aimé dans le livre est justement sa passion pour son métier et pour ses élevés, passion pas si facile et pas aujourd’hui. D’Avenia se demande s’il « existe une méthode pour la félicité durable » « On peut apprendre le fatigant metier de vivre jour à jour d’une façon d’en faire même un art de la joie quotidienne ? ». L’auteur a trouvé la façon à travers un grand poète, Leopardi, et tout le livre est un entretien avec lui, tout en analysant les étapes de la vie et la nécessité de maintenir la fragilité et l’envie d’avoir des songes, des espoirs

    Un énigme couleur POURPRE– W. Fleischhauer – couleur – 3 générale
    « Gabrielle d'Estrées et une de ses sœurs » (bien connu tableau d’auteur inconnu qu’est au Louvre) est un tableau qui passionne le protagoniste de ce roman et en effet c’est Gabrielle qui est la vraie protagoniste. Notre enquêteur est un professeur d’université qui s’est passionné du tableau (et d’autres similaires) que représente-t-il en réalité ? qui sont vraiment les deux dames ? quel est le significat de leur gestes et d’autres personnages qui sont dans le tableau ? Le professeur peut lire un roman (pas terminé) au sujet de Gabrielle, Henri IV, leur amour, la mort « mystérieuse » de la jeune femme et aussi du portrait et de son mystérieux auteur. Après ça il va étudier mieux l’époque, l’histoire de Gabrielle et Henry et le tableau. Et avec lui nous découvrons (moi en tout cas) l’histoire de France au temps des guerre de religion et du Vert Galant. Je l’ai trouvé intéressant et même passionnant. Dans le livre il y a aussi des reproductions de divers portrait du même sujet ou similaires.

    Posté par gaspara, 18 juillet 2017 à 11:42 | | Répondre
  • MORT d’un ci-devant tapissier – Recami -mort – deuxième polar
    J’avais été déçue par le dernier livre de la série, L’homme avec la valise, mais comme j’avais ça dans ma liste de livres à lire, depuis très longtemps, j’ai décidé d’essayer. Mais il faut dire que celui aussi ne m’a pas enthousiasmée. Ça devrait être le dernier de la série comme Consonni meurt (mais je dois dire que à la fin il me reste quelque doutes). Consonni est fasciné par une jeune fille de l’est (et ça va lui être fatal) mais on suit aussi autres aventures des habitants de la vieille maison, trafic de drogue (cachée par autres voyous) escroqueries… presque plus que dans les autres romans de Recami de cette maison, cette aventure est une aventure d’équivoques, de soupçon, de medicence. Comme j’ai dit je n’ai pas tellement aimé

    Posté par gaspara, 22 juillet 2017 à 16:34 | | Répondre
« Premier   1  2 
Nouveau commentaire