les femmes de nos vies 6h30 sylire

 

David Rosfeld vient en Allemagne dans un hôpital pour voir une vieille femme dans le coma -Ilsa Shaffman. Dans la chambre, il croise une version jeune d’Ilsa qui est en réalité sa petite fille.

David va raconter à la jeune femme le passé de sa grand-mère qu’elle n’a jamais connue car son passé pendant la guerre a causé la honte et le rejet de sa fille et de sa petite fille. En effet, Ilsa a été condamnée en tant que Nazi après la guerre.

Mais pour David, Ilsa, c’est la femme qui lui a sauvé la vie, qui lui a donné la vie telle qu’il l’a vécue car elle l’a sauvé de la chambre à gaz…

David fait donc le récit à Marianne de sa jeunesse en Allemagne, son passage dans un « hôpital » pour « dégénérés » où se retrouvaient handicapés, malades, enfants inadaptés… Il raconte comment Ilsa s’est occupée de lui dans l’école de surdoués qu’elle a créée pour pousser ses études scientifiques non pour exterminer les Juifs mais pour sauver l’Allemagne d’Hitler.

Ce roman est à la fois une fresque historique que ce soit sur l’Allemagne Nazie (on y croise même Hitler), sur la course à la bombe atomique et les progrès de la science (on y croise même Einstein) mais c’est aussi une histoire d’amour poignante qui a duré toute une vie.

La femme de nos vies, c’est l’histoire d’un homme qui a aimé une femme toute sa vie et qui peut enfin la retrouver et dire qui elle était vraiment.

J’ai beaucoup aimé ce roman et la manière très réussie dont il a été lu par l’auteur. Je dois avouer que j’ai seulement réalisé que c’était Didier Van Cauvelaert qui lisait son propre roman au moment d’écrire ce billet et je dois dire qu’il lit parfaitement et donne vie à David. 

 

livre audio

prêté par par Sylire (Son avis en cliquant sur son nom)

Petit Bac 2017catégorie "Famille" de ma ligne "Audio"