lou

Quand Sandrine m’a proposé de me prêter ce roman, j’ai d’abord eu peur que ce soit un peu mielleux pour moi, un peu trop à l’eau de rose mais devant son enthousiasme et celui de Mrs B je me suis laisser tenter et j’ai bien fait !

Ce n’est peut-être pas un chef d’œuvre de la grande littérature qui figurera au Goncourt mais c’est un roman « feel good » qui fait du bien avec des personnages attachants et un cadre qui donne envie ! C’est une histoire de famille qui peut ressembler à tant d’autres (personnellement, il y a eu quelques résonnances chez moi, je ne vous dirais pas où, mais certains aspects de cette famille m’ont parlé !) et c’est une histoire pleine d’amour et de bons sentiments qu’il ne faut certainement pas bouder !

L’histoire est celle de Jo dont la femme, Lou, son grand amour, vient de mourir.  Elle était encore jeune mais frappée d’une maladie qui la diminuait. Jo qui était cardiologue réputé à Paris vivait avec Lou sur l’île de Groix, en Bretagne, depuis sa retraite. Cette île, c’était son île de naissance et l’île d’adoption de Lou. Ils y venaient en famille régulièrement avec leurs deux enfants aujourd’hui adultes, Cyrian et Sarah. Cyrian a eu une petite fille avec une groisillonne qu’il n’a pas épousée mais est aujourd’hui marié et père d’une autre petite fille et vit en région parisienne. Sarah qui a appris qu’elle souffrait d’une maladie dégénérative au moment de ses études supérieures et qui a été plaquée par son fiancé à ce moment-là, vit une vie de bohème affective pour ne pas s’attacher.

Au moment de l’enterrement, Jo apprend que Lou lui a joué une tour posthume : ce dernier doit rendre ses deux enfants heureux dans les deux mois qui suivent. Cette mission est loin d’être aisée car les liens se sont distendus entre Jo, le père souvent absent quand il travaillait et ses deux enfants qu’il ne comprend pas forcément.

Mais pour éviter de sombrer dans le chagrin, il va faire en sorte de respecter les dernières volontés de Lou en apprenant à connaître ses enfants, s’impliquer dans leurs vies indirectement ou directement, s’intéresser à eux et ainsi les aider à y voir plus clair dans leurs vies respectives. C’est un roman qui montre que les non-dits et la distance affective peut faire souffrir sans même que les uns et les autres s’en rendent vraiment compte et qui montre aussi que des ressentiments peuvent s’installer facilement. Le mot clé : communiquer !

La version audio est lue par plusieurs lecteurs qui tour à tour donnent voix à Jo, Lou, Cyrian et Sarah, les petites filles, et d’autres personnages qui partagent ou vont traverser leurs vies.

Une belle histoire riche et bien lue que je vous recommande !

livre audio

prêté par par Sandrine (cliquez sur son nom pour lire son avis)

Petit Bac 2017 catégorie "prénom"