la marque

Je vais commencer par vous dire que cette BD très « franco-belge » n’est pas trop mon style de BD, que ce soit au niveau des dessins ou de la narration. Trop classique peut-être. Mais j’ai quand même bien aimé la façon dont le Londres des années 50 y est dépeint.

L’histoire est celle d’un criminel mystérieux qui commet les vols les plus audacieux en prévenant qu’il va venir et en laissant une marque jaune. Il semble impossible à arrêter et va même jusqu’à kidnapper des personnalités.

Blake (des services secrets Britanniques) et son ami Mortimer mènent l’enquête d’abord ensemble puis chacun de son côté. Mortimer découvre que les kidnappings n’ont pas été faits au hasard et qu’il y a une raison « scientifique » au fait que « La marque jaune » est invincible.

J’ai trouvé tout le début rythmé et très « British » mais la fin devient vraiment très « bavarde » avec beaucoup de texte dans des bulles/cases qui n’est pas forcément utiles vus que les dessins sont très clairs…

Je suis contente d’avoir découvert ces personnages  -parfaits pour le mois anglais- mais je ne pense pas renouveler l’expérience !

 

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration       BD de la semaine saumon chez Mo

médiathèque

mois anglais 17 chez Cryssilda et Lou pour la thématique "roman policier"

 Petit Bac 2017catégorie "couleur"