Enna lit, Enna vit!

26 septembre 2016

"Nineteen minutes" de Jodi Picoult

nineteen

Quand ma copine Mrs B m’a prêté ce roman en septembre 2015 (oui… je préviens toujours qu’il ne faut pas être pressé de récupérer ses livres quand on me les prête mais là, j’avoue que j’ai fait fort…) il me faisait peur car c’est un pavé de 640 pages mais je dois avoir bien choisi mon moment de lecture car je l’ai dévoré en 4 jours en le finissant à 1h45 du matin car je ne pouvais pas le lâcher ! (Vive les vacances pour les pavés !)

Malheureusement ce roman n’est pas traduit en français et comme il date de 2007, je ne pense pas qu’il le sera un jour mais je vous en parle quand même si vous voulez le découvrir en anglais.

L’histoire se passe dans une petite ville des Etats Unis, sans problèmes particuliers, une ville ordinaire. Il y a Alex qui est juge et mère de Josie une jeune fille qui fréquente le groupe de ados populaires du lycée. Il y a Lacy, la sage-femme, mère de Peter, le jeune mal ajusté à la vie d’ado.  Quand ils étaient petits, Josie et Peter étaient amis : Josie pleine d’assurance et Peter l’enfant maltraité par tous les autres enfants car trop sensible et en décalage avec ce qu’on attendait de lui. Et puis l’adolescence les a séparés.

Un matin, Peter entre dans le lycée et tue 10 personnes et en blesse 18 autres.

Le reste de l’histoire alterne des chapitres que la préparation du procès de Peter avec son avocat qui cherche à comprendre ce qui l’a poussé à faire ce que tout le monde l’a vu faire et des chapitres qui reviennent sur le passé de Peter mais aussi de tous les personnages.

En effet, cet acte terrible et inexcusable que Peter à commis a bouleversé les vies de ceux qu’il a tués ou blessés mais a aussi créé des failles dans les vies de tous.

Il y est question de l’adolescence, de la place des uns et des autres dans la société -dans le lycée qui est une microsociété. Le sujet principal est le harcèlement, le pouvoir sadique que certains exercent sur d’autres et les responsabilités de chacun.

Ce roman est bien construit et rythmé avec des rebondissements (même si j’avais deviné la fin au bout d’un quart du roman mais cela ne m’a pas empêché d’être totalement happée par ce roman.)

 

unnamed objectif 2016 : -33

prêté par par Mrs B! Merci de ta patience! 

stock-footage-flag-theme-hd-english-speaking-countries-motion-background-with-spinning-flags-of-english

 

mois américain  chez Titine  

pavé ete 2016 chez Brize

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


24 septembre 2016

"Les prophètes du fjord de l'Eternité" de Kim Leine

les prophètes

J’ai acheté ce roman parce que j’avais rencontré l’auteur chez mes libraires et cette rencontre avait été très intéressante et comme c’était un gros roman, je l’avais gardé pour l’été.

L’histoire est celle de Morten Falk en 1787 qui est pasteur et qui prend le poste de pasteur au Groenland, une colonie danoise. La vie là-bas est rude et ils sont terriblement isolés (il n’y a pas plus d’un bateau par an !) Les relations entre les Danois sont particulières, l’isolement jouant beaucoup sur les personnes, même celles qui essaient de maintenir les apparences.

Les liens avec les autochtones sont aussi très particuliers -qu’ils soient baptisés ou non, ils sont considérés comme des sauvages.

Un groupe de Groenlandais s’est éloigné de la colonie et ils suivent un christianisme qui mêle celui qui leur a été enseigné avec les croyances originales de leur peuple. Morten Falk se retrouve tiraillé entre les différents aspects de la colonie ne sachant pas trop où se situer.

Je dois dire que mon avis est assez mitigé car j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire et j’ai failli l’abandonner mais le style étant fluide et agréable et la construction du roman a aussi fait que j’ai réussi à dépasser mes réticences sur l’histoire. Je voulais savoir ce qui s’était passé car il y a une sorte de folie qui en ressort -l’isolement, la recherche de spiritualité et des personnages paumés. J’ai fini le roman mais je dois avouer que j’en ressors avec une certaine impression d’ennui :  j’ai trouvé le début un peu lent et la fin vraiment longue et complétement coupée de la partie centrale sur le Groenland qui était plus interessante.

Pour résumer, ce roman était sans doute trop long et touffu, je lirai peut-être un autre roman de cet auteur mais si c’est plus court et plus contemporain.

2016 objectif 2016 : -32

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2016

"La vie à reculons" de Gudule

la vie à reculons

Thomas est nouveau au collège en 4ème et ses parents préviennent les professeurs qu’il a un problème qu’ils ne veulent pas que les autres élèves connaissent.

Les amitiés se font, les clans se forment, les luttes de petits pouvoirs s’installent à l’intérieur et à l’extérieur du collège, les histoires d’amour éclosent… c’est un début d’année scolaire comme tant d’autres…

Sauf quand un professeur s’aperçoit que Thomas et Elsa se rapprochent. Il estime de son devoir de prévenir la famille d’Elsa pour son bien car Thomas est séropositif.

La nouvelle se répand comme une trainée de poudre et les préjugés vont bon train. Thomas ne sait plus où se situer, il se rebelle contre les idées fausses et les aprioris des gens sur sa maladie et ne supporte pas non plus la sollicitude de ceux qui l’aiment et qu’il prend pour de la pitié.

Un bon roman sur le thème de la différence, mais du point de vue de la maladie, sur les jugements que l’on peut porter sur ce que l’on ne connaît pas et sur l’importance de respecter l’autre.

Le discours n’est pas édulcoré et l’univers des jeunes est aussi bien rendu.

Je le conseille à partir de la 4ème.

emprunté au CDI                  jeunesse

Posté par ennapapillon à 06:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

"Le combat d'hiver" de Jean-Claude Mourlevat

le combat

L’histoire commence quand deux jeunes filles et deux jeunes garçons vivant dans deux « orphelinats prisons » se rencontrent. Ils se croient tous orphelins mais ils apprennent que s’ils sont là c’est parce que leurs parents gênaient le système politique en place, ils étaient des résistants.

Les jeunes s’enfuient et se retrouvent en liberté pour la première fois de leur vie et deviennent à leur tour des résistants. Ils traversent des tas d’aventures, connaissent la peur, la solidarité, l’amour, l’amitié, découvrent des facettes de leurs personnalités qu’ils n’imaginaient pas et sont poussés à des extrémités terribles.

Ces jeunes se découvrent un passé et surtout la possibilité de changer l’avenir et se débarrasser d’un gouvernement totalitaire.

Ce roman est un très bon roman jeunesse qui aborde des thèmes très forts, particulièrement politiques car il dénonce la dictature et encourage la révolte et marque l’importance de la résistance ainsi que de la culture et de la jeunesse.

C’est un roman dynamique dans les aventures racontées mais aussi par la structure du récit qui emboite les différentes parties et qui est intéressante.

A découvrir à partir de 12-13 ans.

emprunté au CDI                  jeunesse

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2016

"Night waking" de Sarah Moss

NightWaking2012

Quand mon amie Mrs B m’a prêté ce roman parce qu’elle l’avait aimé je ne savais pas trop de quoi à quoi m’attendre et je l’ai un peu laissé traîner dans ma bibliothèque mais en fait j’ai beaucoup aimé (mais il n’est pas traduit en français par contre).

Anna, son mari Giles et ses deux enfants vivent sur Colsay, une île totalement isolée des Hébrides (au large de l’Ecosse) où ils sont seuls. Giles qui vient d’une famille très aisée possède l’île entièrement et y a installé sa famille pour faire des recherches scientifiques sur la population de macareux qui nichent là.

Anne est aussi professeur d’université et historienne et elle est sensée écrire un livre sur l'enfance au 18ème siècle pendant cette période d’isolation mais elle ne trouve pas beaucoup de temps pour elle car son mari est parti toute la journée à l’autre bout de l’île et elle doit s’occuper seule des deux enfants. Moth, le plus jeune, n’est pas encore autonome et surtout, il ne fait pas ses nuits et réveille sa mère chaque nuit et Anne est perpétuellement en manque de sommeil. Raph, qui a 8 ans, est obnubilé par les catastrophes -écologiques ou humaines.

La vie quotidienne de la famille est très décousue et les règles de vie et de ménage passent au second plan. Anne rêve de temps pour elle, sans enfants à gérer, pour travailler ou tout simplement dormir. Cette immense fatigue et cette lassitude sont très bien rendues.

Deux événements viennent modifier leurs vies : la découverte d’un squelette de bébé dans leur jardin -Est-ce un cadavre récent ou historique ? Anne est intriguée et se met à lire tout ce qu’elle trouve sur l’histoire de la petite île. Et puis il y a aussi l’arrivée de locataire d’été pour un cottage qu’ils possèdent sur l’île. Cette nouvelle famille dysfonctionnelle à souhait avec la mère et la jeune fille de 18 ans anorexique en perpétuel conflit permettent à Anne de remettre sa propre vie en perspective.

Les passages concernant la vie de la famille sur l’île sont entrecoupés de lettres écrites à la fin du 19ème siècles par une jeune infirmière anglaise venue pour essayer d’apporter un peu de médecine moderne dans cet îlot ce qui permet dans savoir plus sur la vie à l’époque dans ce genre d’îles bien hostiles.

J’ai beaucoup aimé ce roman, très riche sur la maternité (et sur l’envie de parfois retrouver une certaine liberté) et sur les relations familiales. C’est aussi une incursion dans une île isolée avec le regard extérieur d’Anne qui n’en est pas issue.

J’espère que ce roman sera un jour traduit mais si vous lisez en anglais et que vous croisez sa route, je vous le conseille !

unnamed objectif 2016 : - -31

prêté par par Mrs B! Merci de ta patience, je l'avais depuis novembre 2015!

stock-footage-flag-theme-hd-english-speaking-countries-motion-background-with-spinning-flags-of-english

 

a year in England chez Titine

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


18 septembre 2016

La vérité sort de la bouche de Little Boy B

6 ans et 11 mois et je continue à vous faire part de ses petites phrases et ses bons mots volontaires ou involontaires!

 «Pourquoi quelque chose de rigolo ça fait rire?

-Je ne sais, c'est une bonne question.

-Et aussi pourquoi quelque chose fait rire quelqu'un et pas quelqu'un d'autre?

-Je ne sais pas...

-Et pourquoi y a que les petits qui rient aux blagues caca-pipi-prout et les grands ça les fait plus rire?» (Que de questions philosophiques!)

 


On a acheté une plante carnivore et Bastien l'a appelée "Miamix"



A la boulangerie, il regarde les gâteaux dont un baba au rhum :

«Un gâteau avec du RHUME? Beurk!»



Il regarde un de mes livres :

«Didier Jeunesse...

Et il se met a faire semblant de faire de la musique électronique sur des platines invisibles... Je lui demande pourquoi il fait ça et il me répond :

«Ben on dit que les gens qui font de l'électro c'est des «didier»... (il confondait avec DJ :-)



Bastien tombe sur une BD adulte (heureusement aux dessins plus humoristiques que réalistes...), je lui reprends en lui disant que c'est un livre pour les grands. Il me demande pourquoi, je réponds "parce que"... et il dit :

«C'est des gens amoureux et qui sont souvent tous nus...»



Je demande à Bastien de mettre sa vaisselle sale au lave vaisselle, il le fait et me dit:

«Quand je serai autonome et que je saurai tout faire dans la maison vous pourrez me donner de l'argent pour que je gagne ma vie!»



"Bastien ,tu veux du nutella sur ton pain?

-Oui... mais pas du nutella qui détruit la forêt des orang outan, hein?

-Non le bio!

-Alors oui!"



Vendredi matin, deuxième jour d'école :

«C'est le week-end là?

-Ce soir, oui, c'est le week-end...

-Oh non...j'en ai ras le bol des vacances et là c'est DÉJÀ le week-end!»

Plus tard avant de partir de la maison : 

"J'espère que ce soir on aura des vrais devoirs!»



"Je m'en fiche pas! Je m'en suis jamais enfiché!"



«Simon il a trouvé des phasmes, deux mâles et une femelle. Y a un mâle qui est mort et l'autre mâle et la femelle se sont mariés et ils ont eu des oeufs.»



On a trouvé une mite qu'il a observé avec une boite loupe et on l'a relâchée :

"On aurait pu adopter la mite on lui aurait donné des petits bouts de pull en laine pour la nourrir."

 


Je sers une salade composée avec uniquement des ingrédients qu'il aime : 

«Il n'y a que des choses que tu aimes, tu ne peux pas dire que tu n'aimes pas le repas ce soir!

-Bien sûr que si!

-Ah bon?

-Oui, mais ça serait un mensonge!»



Il a perdu ça première dent (enfin!) et il descend émerveillé le lendemain matin :

«Maman, la petite souris est passé et elle m'a laissé une LETTRE! Et une mini figurine Lego! Elle savait que j'aimais ça!»

Il ouvre l'enveloppe, première réaction :

«Oh y a rien ... (car il s'attendait à une lettre)... puis tout content «Oooh...2 €!»

Plus tard, il me dit :

«Maman, la pièce elle vient d'Espagne, c'est écrit Espana.

-Oui et le monsieur c'est le roi d'Espagne.

-Ah bon? Ils ont encore un roi là bas? Ils ont toujours pas de président?

-Non, il y a plein de pays qui ont des reines et des rois.

-Ah bon, je croyais que c'était dans le passé les rois et les reines!»

IMG_20160906_174942

IMG_20160907_075346_BURST005

la petite enveloppe vient de chez Boudu 

 

«Le vin il est de 2008 ? Et il est toujours pas périmé? C'est imprimable ou quoi?»

 

Lors du dernier tirage au sort du Book Jar, Bastien tire le numéro de Rachel qui désespérait de voir son numéro sortir un jour ;-) Je dis à Bastien : 

"Tiens, Rachel va être contente depuis le temps qu'elle voulais que tu tire son numéro!

-Tu lui diras de pas me remercier parce que c'est le hasard!»

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

17 septembre 2016

Que faisions nous le vendredi 9 septembre à 09h09 ET/OU à 21h09 ??

 72043184

Le   9/09  nous avons été 14 à prendre 19 photos -au même moment ou presque- de ce que nous étions en train de faire  (sur une idée de Cstef du blog "Une Photo, une bidouille"!!) 

J'ai transmis ces photos à  Steff  qui en a fait cette mosaïque! Merci à elle et merci à tous les participants!

 

A  9h09 : 9 photos

Personnellement, j'ai complètement zappé... J'étais en cours avec les élèves et j'ai oublié...

Steff  faisait sa consultation de nourrissons 

Aifelle  venait de croiser  Monsieur Colissimo qui venait de passer avec un colis surprise. Deux livres, une glace de poche, un carnet, une trousse, jolis cadeaux pour démarrer la journée.

Mare tea ne faisait une randonnée dans la campagne normande. 

Céline était dans le train pour aller travailler et elle lisait un SP.

Rachel  regardait les blogs 

Sandrion traversait la cour du lycée pour se rendre en salle des profs

Manika   venait de poser son fils à l'école

Vive les bêtises conduisait direction Giberville pour donner des manuels de maths

 

A 21h09 10 photos

Personnellement, je préparais mes affaires de blogs et mon thé pour aller écrire des brouillons de billets en bas

Sandrine était en train de regarder le programme des Accroche-coeurs festival de rue tout le week end à Angers pour voir si quelque chose la tentait.

Wakanda regardait le film "The Good Son" Avec Elijah Wood et Macaulay Culkin

Céline était en train de prendre l'apéro

L'irrégulière  regardait un film en buvant un verre de Pouilly

Rachel regardait une série marcopolo

Manika  s'installait devant une VOD : La isla minima

Vive les bêtises lisait le dernier Gaude, qu'elle adore, à tel point qu'elle avance très lentement

Didingc  était en train de dîner au resto avec des amis

Nath  finissait tranquillement son verre à la fin du repas une fois tout débarrassé

 

 

moz1

moz 2

moz 3

  

 Merci à tous les participants! Merci à tous!

 

Le prochain rendez-vous sera  : le lundi 10/10 à  10h10 et/ou à 22h10! Parlez en autour de vous ;-)

Un rappel une semaine avant et la veille au soir et le jour même pour éviter d'oublier ;-) 

J'espère que nous serons nombreux à jouer!

Souvenirs, souvenirs : Voici ce qu'on faisait  le 3/03 à 3h03 et  le 4/04 à 4h04  et le 5/05 à 5h05 et le 6/06 à 6h06  et le 7/7 à 7h07  et le 9/9 à 9h09  et le 10/10 à 10h10  et le 11 / 11 à 11h11 et  le 12/12 à 12h12 et le 1/01 à 1h1 ou 13h01 et le 2/2 à 14h02 et le 3/3 à 15h03 et le 4/4 à 16h04 et le 5/5 à 17h05 et le 6/6 à 18h06 et le 7/7 à 19h07 et le 9/9  et le 10/10  et le 11/11 et le 12/12  et le 1/1  et le 2/2  et le 3/3  et le 4/4 et le 5/5 et le 6/6 et le 7/7 et le 9/9 et le 10/10 et le 11/11 et le 12/12 et le 1/1 et le 2/2 et le 3/3 et le 4/4 et le 5/5 et le 6/6 et le 7/7

Posté par ennapapillon à 15:19 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2016

"La magie du rangement" de Marie Kondo (lu par Estelle Vincent)

la magie

 

C’est Estellecalim qui m’a prêté ce « livre dont tout le monde parle » mais comme mon billet ne sera pas très construit (je ne suis pas très douée pour parler de non fiction, surtout les « self help » ;-) ) je vous renvoie vers son billet qui est vraiment très complet !

Lire, relire, ne pas lire...: La magie du rangement de Marie Kondo

Il y a longtemps qu'on voit passer ce livre sur les blogs, sur IG ou FB. J'ai moi-même déjà essayé plein de trucs pour ranger ma maison. Hélas, le bazar revient toujours comme un boomerang, ce que Marie Kondo nomme " l'effet rebond". Vous rangez, et puis quelques heures jours après, il faut recommencer.

http://lirerelire.blogspot.fr

Si vous lisez ce livre, normalement vous aurez une maison bien triée et bien rangée … ou en tout cas vous aurez envie qu’elle le soit ;-)

J’ai écouté tout le livre et même si cela donne en effet envie de se débarrasser de beaucoup de choses superflues qu’on accumule chez soi, je dois dire que faisais déjà régulièrement ce genre de choses.

L’idée de base c’est qu’on ne doit garder chez soi QUE des objets qui vous « mettent en joie » ou qui vous sont vraiment utiles. Le reste : on jette et après, on range… Et cela est répété des milliards fois dans le livre (enfin, c’est l’impression que j’ai eue) … Le livre pourrait sans doute faire 4 chapitres mais ça ne serait sans doute pas très vendeur ;-)

Alors globalement c’est frappé au coin du bon sens : garder les choses qu’on aime et qui nous servent et ne pas s’encombrer de choses qui nous envahissent… Elle dit certaines choses qui sont assez vraies comme « Personne n'a appris à ranger » : enfant on nous dit d’aller ranger notre chambre sans jamais nous expliquer comment faire.

Elle conseille aussi de ranger d'un seul coup et pas petit à petit. Il faut voir concrètement le changement pour changer d'état d'esprit. Et elle suggère qu’on se pose toujours des questions comme « Quand a-t-on acheté cet objet et pourquoi ? » et « réévaluer sa fonction dans votre vie actuelle ». Et elle rappelle aussi qu’on ne doit pas se sentir obligé de garder un objet qui nous a été offert : les gens qui nous l’ont donné l’ont fait pour nous plaisir sur le moment pas pour la vie (et la plupart du temps, ils ne se souviennent même plus nous l’avoir donné).

Mais il faut aussi que je vous dise qu’à mon avis Marie Kondo est tout simplement complètement frappée et mériterait qu’un psy se penche sur son cas. Je la pense complétement névrosée mais je ne suis pas moi-même spécialiste… Mais sachez qu’elle parle à ses objets et à sa maison, qu’elle remercie les objets après les avoir utilisés. Elle suppose une âme à ses objets… et a même envoyé un sms de remerciement à son ancien portable quand elle en a changé…

Enfin, je ne la pense pas prête à avoir des enfants car son mode de vie tourné vers le rangement… Par exemple, quand elle rentre chez elle, elle vide entièrement son sac à main et range les objets qui sont dedans tous les soirs pour le remplir tous les matins… Moi quand je rentre du travail avec Bastien je me m’estime heureuse s’il range son manteau sur le porte manteau et qu’’il ne jette pas ses chaussures dans un coin… quant à mon sac à main…  Elle estime aussi que chaque membre de la famille doit ranger ses affaires dans son espace... même les enfants… Je pense qu’elle ne connait donc pas la propension de reproduction et d’envahissement des Lego dans une maison !

Mais là où vraiment elle m’a perdue, c’est à la fin quand elle est partie dans un délire sur les bienfaits collatéraux du rangement… (Et je la cite) : les gens qui rangent en suivant sa méthode sont « plus beaux plus minces...bien que je n’aie pas de preuves scientifiques... » (Tu m’en diras tant !) et « Les objets aimés affichent une volonté de plaire à leur propriétaire » (encore cette façon de donner une vie propre à des objets…)

Bref, une lecture que j’ai fait trainer en longueur à raison d’un jogging par-ci par-là mais que j’aurai sans doute vite abandonnée en version papier, même s’il y a de bonnes idées malgré tout. A vous de vous faire une idée !

livre audio    81950337_p Chez Sylire

 prêté par par Estellecalim. Merci!

Posté par ennapapillon à 06:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Courir" de Jean Echnoz (lu par l'auteur)

courir image

 

Je dois commencer par dire que j’avais lu « 14 » de Jean Echnoz lu aussi par l’auteur mais je n’avais pas aimé sa façon de lire mais je n’ai pas été gênée du tout cette fois. Cela dépend peut-être du type de livre qu’il lit ?

« Courir » est une sorte de biographie romancée du coureur Emil Zatopek. Pour la petite histoire, j’ai écouté ce roman en me remettant à courir après une longue pause après le marathon et ça m’a bien remise dans l’ambiance ;-)

Ce portrait d’un homme c’est aussi le portrait d’une époque puisqu’on suit en filigrane (sans dates cependant) l’invasion des allemands, la place de la Tchécoslovaquie pendant la 2ème guerre mondiale et après, au sein du bloc communiste et la fermeture ou l’ouverture des frontières pour les sportifs en fonction des situations politiques.

Concernant l’homme, il est montré comme un dilettante au début. Il se met à la course à pied un peu par hasard et se révèle très doué. Il ne travaille pas son style et se montre grimaçant dans l’effort mais il met en place des techniques d’entraînements qui le font progresser et devenir quasiment imbattable. Il prend les gens par surprise au début puis c’est au contraire presque sans surprise qu’il gagne tout jusqu’à ce que l’âge le fasse décliner.

J’ai aimé l’histoire, j’ai aimé apprendre des choses sur cet homme sans avoir l’impression de lire une biographie (je n’aime pas tellement les biographies ;-) )   et j’ai vraiment aimé avoir l’impression de lire un roman avec un personnage improbable et riche.

Le style est fluide et vif.

Je suis contente d’avoir enfin lu ce roman qui rentre dans ma « collection » de livre autour de la course à pied ;-)

 

livre audio 81950337_p Chez Sylire : Le thème du mois est " Une histoire ancrée dans la réalité"

prêté par par Sylire : merci!

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2016

"Sukkwan Island" (d'après le roman de David Vann) de Ugo Bienvenu

sukkwan_island_couv

 

Le roman « Sukkwan Island » fait partie de ce ces romans dont on a beaucoup entendu parler et qui font un peu peur car on sait que ce va être une histoire dure et poignante. J’ai eu des échos d’amies ou de lecteurs du blog qui avaient été très marqués par cette lecture et j’avais été spoilée pendant ma lecture de "D’après une histoire vraie" dans lequel Delphine de Vigan explique le moment dramatique de l’histoire donc je m’y attendais (ou plutôt, je croyais m’y attendre car ce n’était pas tout à fait ce que j’avais imaginé ;-)

La BD reprend donc l’histoire du roman et raconte cette aventure d’un père qui part vivre en Alaska dans des conditions extrêmes, loin de tout (même pas d’accès en voiture) avec son fils de 13 ans.

Il a prévu de vivre au plus près de la nature -même en hiver- mais il n’est pas du tout préparé et semble improviser leurs vies sur place au risque de se mettre en danger.

Et puis ce père n’est pas une figure solide : il est déprimé, en pleine séparation et il ne sait pas comment se comporter avec son fils…

Cette BD rend très bien l’immensité de la nature et l’ambiance lourde qui se dégage de ce « huis clos » en extérieur.

Une BD belle et dérangeante, angoissante… Je suis contente de l’avoir découverte.

médiathèque

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration                 BD de la semaine saumon chez Noukette

mois américain  chez Titine  

Posté par ennapapillon à 06:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,