Enna lit, Enna vit!

28 mars 2017

"Entre ciel et Lou" de Lorraine Fouchet (lu par Maia Baran, Patrick Descamps, Frédéric Meaux et Colette Sodoyez)

lou

Quand Sandrine m’a proposé de me prêter ce roman, j’ai d’abord eu peur que ce soit un peu mielleux pour moi, un peu trop à l’eau de rose mais devant son enthousiasme et celui de Mrs B je me suis laisser tenter et j’ai bien fait !

Ce n’est peut-être pas un chef d’œuvre de la grande littérature qui figurera au Goncourt mais c’est un roman « feel good » qui fait du bien avec des personnages attachants et un cadre qui donne envie ! C’est une histoire de famille qui peut ressembler à tant d’autres (personnellement, il y a eu quelques résonnances chez moi, je ne vous dirais pas où, mais certains aspects de cette famille m’ont parlé !) et c’est une histoire pleine d’amour et de bons sentiments qu’il ne faut certainement pas bouder !

L’histoire est celle de Jo dont la femme, Lou, son grand amour, vient de mourir.  Elle était encore jeune mais frappée d’une maladie qui la diminuait. Jo qui était cardiologue réputé à Paris vivait avec Lou sur l’île de Groix, en Bretagne, depuis sa retraite. Cette île, c’était son île de naissance et l’île d’adoption de Lou. Ils y venaient en famille régulièrement avec leurs deux enfants aujourd’hui adultes, Cyrian et Sarah. Cyrian a eu une petite fille avec une groisillonne qu’il n’a pas épousée mais est aujourd’hui marié et père d’une autre petite fille et vit en région parisienne. Sarah qui a appris qu’elle souffrait d’une maladie dégénérative au moment de ses études supérieures et qui a été plaquée par son fiancé à ce moment-là, vit une vie de bohème affective pour ne pas s’attacher.

Au moment de l’enterrement, Jo apprend que Lou lui a joué une tour posthume : ce dernier doit rendre ses deux enfants heureux dans les deux mois qui suivent. Cette mission est loin d’être aisée car les liens se sont distendus entre Jo, le père souvent absent quand il travaillait et ses deux enfants qu’il ne comprend pas forcément.

Mais pour éviter de sombrer dans le chagrin, il va faire en sorte de respecter les dernières volontés de Lou en apprenant à connaître ses enfants, s’impliquer dans leurs vies indirectement ou directement, s’intéresser à eux et ainsi les aider à y voir plus clair dans leurs vies respectives. C’est un roman qui montre que les non-dits et la distance affective peut faire souffrir sans même que les uns et les autres s’en rendent vraiment compte et qui montre aussi que des ressentiments peuvent s’installer facilement. Le mot clé : communiquer !

La version audio est lue par plusieurs lecteurs qui tour à tour donnent voix à Jo, Lou, Cyrian et Sarah, les petites filles, et d’autres personnages qui partagent ou vont traverser leurs vies.

Une belle histoire riche et bien lue que je vous recommande !

livre audio

prêté par par Sandrine (cliquez sur son nom pour lire son avis)


26 mars 2017

"Médée" (T1 L'ombre d'Hécate-T2 Le couteau dans la plaie -T3 L'épouse barbare) de Blandine Le Callet et Nancy Peña

médée 1médée 2médée 3

Pour commencer je dois vous dire que j’ai eu un peu de mal à entrer dans le premier tome que j’ai failli abandonner mais en poursuivant ma lecture j’ai beaucoup plus aimé et j’ai enchaîné les trois albums. Mais je dois aussi dire que trois semaines après la lecture, au moment d’écrire mon billet, j’ai eu un peu de mal à me souvenir en détails de ces BDs. Pour tout dire je ne suis pas très férue de mythologie et cela m’aurait peut-être aidé à être plus intéressée et surtout à vous en parler mieux aujourd’hui et comme je n’ai plus les livres sous les yeux, il a fallu que je me rafraichisse la mémoire des noms des personnages et des lieux avec des sites de BD mais je ne suis plus trop sure d’où s’arrêtent et commencent les différents tomes… Ne m’en voulez pas trop si je me trompe (Shame on me… ) Ceux qui auraient lu les albums pourront me corriger ;-)

Dans le tome 1, il est question de l’enfance de Médée. Son père est Aiètes, roi de Colchide. C’est lui qui possède la Toison d’Or, un bien convoité par tous et qu’il protège avec violence. Il a aussi une fille ainée, mariée et mère de fils qui ont presque le même âge que Médée et un jeune fils malade et sans doute un peu handicapé qu’il souhaite pourtant voir prendre sa succession.

Médée est une petite fille libre et indépendante. Elle est formée à la magie. Le roi commence à vouloir tuer tout le monde autour de lui. Les cousins de Médée réussissent à fuir l’île avec un bateau.

Dans le tome 2, ils reviennent avec un mystérieux Jason qui vient de Grèce avec ses Argonautes pour voler la Toison d’Or. Avec l’aide de la magie de Médée, il y parvient et ils doivent tous fuir à nouveau avec Médée à bord cette fois, déclenchant la fureur du roi. Dans ce tome, Médée est une jeune femme, au caractère bien trempé qui sait ce qu’elle veut. Elle est fière et pense à elle.

Dans le tome 3, Jason retourne en Thessalie avec Médée.  Phélias qui est roi lui avait promis la couronne mais ne veut plus lui céder. Jason tente de se débarrasser des héritiers mais il échoue. C’est Médée qui mélange ses dons de manipulation et sa magie pour tuer le roi. Elle prend une dimension plus noire, elle gagne en puissance.

 

Les dessins sont vraiment très beaux (même s’ils sont assez classiques) et les couleurs sont vraiment très belles. Médée est une belle femme forte (mais sans pitié).

J’ai vu qu’un quatrième tome était prévu mais je ne sais pas pour quand.

Pour avoir une idée des dessins, je vous conseille le blog de Nancy Pena la dessinatrice.

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration

prêté par par Ma Best

Petit Bac 2017Catégorie couleur ("ombre") de ma ligne BD / Catégorie "personne célèbre" ("Médée") / "G mot" ("barbare") rosde ma ligne BD

24 mars 2017

"The girls" de Emma Cline

the girls

 

IMG_20170222_133708

J’ai commencé ce roman à une période très chargée au travail et ce n’était sans doute pas les meilleures conditions pour entrer dans un roman. En le refermant je peux dire que j’ai plutôt bien aimé, mais surtout la deuxième partie. Je me suis un peu ennuyée dans la première moitié. Elle installe bien l’ambiance et permet de comprendre l’état d’esprit du personnage principal, Evie, mais j‘ai trouvé que cela manquait de rythme et que cela traînait un peu en longueur.

La deuxième partie fait approcher le récit d’un évènement qui a été annoncé dès le début du roman et donne un coup d’accélérateur et j’ai bien plus aimé !

Passé ce bémol, laissez-moi vous dire quelques mots sur l’histoire. La majeure partie se déroule en 1969 et Evie est une adolescente de 14 ans qui n’a qu’une amie et dont les parents sont séparés depuis peu. Sa mère se cherche une nouvelle vie et son père a déménagé très loin avec sa jeune petite amie. Evie n’a pas vraiment d’ancrage et c’est une période charnière. Elle se coupe de son amie et croise des filles fascinantes qui l’attirent terriblement, surtout Suzanne, à qui elle a envie de plaire, de ressembler…

Il se trouve que ces filles font partie d’une sorte de communauté hippie sous l’influence d’un homme charismatique. On sent petit à petit monter une tension au sein de la communauté qui va aller jusqu’à un drame terrible. Evie passe d’un de ses parents à l’autre mais elle reste surtout le plus possible au ranch : elle devient très attachée à la vie de bohème et de liberté de ce lieu où vivent les filles et leur « gourou » et elle s’y sent bien, toujours à la recherche de l’attention de Suzanne, de façon presque obsessionnelle, amoureuse.

En parallèle, on voit aussi Evie adulte, des années plus tard. Les gens qui savent qu’elle a été liée à cette communauté pensent tout de suite au drame et cela colore la perception qu’ils ont d’elle. De son côté, quand elle repense à cette période, c’est plus pour se remémorer ce qu’elle ressentait dans cette vie qui était si différente de celle qu’elle devait vivre et qu’elle a vécu. Quand elle pense au drame, cela réveille en elle des questionnements.

Ce que j’ai aussi aimé dans ce roman c’est l’atmosphère -on ressent la chaleur, on voit l’admiration, il y a quasiment une lumière différente qui rayonne autour des personnages admirés par Evie, on ressent aussi la solitude d’Evie (que ce soit celle de 1969 ou celle du présent).

Pour la petite histoire, j’ai appris en écoutant les Bibiliomaniacs que la communauté hippie est celle Charles Manson (the Manson family) même si ce n’est jamais mentionné, les noms étant tous différents. Cela m’a donné envie d’en savoir plus sur l’histoire réelle qui sert de toile de fond à ce roman.

2016 objectif 2017 : -9

books_gift L'Homme à Noël

Petit Bac 2017 catégorie "Famille"

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2017

"Les Carnets de Cerise T4 - La déesse sans visage" de Joris Chamblain et Aurelie Neyret

cerise 4

 Cerise et sa mère vont passer des vacances dans un château où elles vont participer à un jeu d’enquête où il faut résoudre une énigme.  Elles doivent trouver une déesse sans visage et quand elles découvrent le tableau d’une Venus dont la tête a été découpée, leur curiosité est particulièrement aiguisée.

Cerise se fait des amis sur place et ses deux copines viennent même lui rendre visite et tout le monde apporte sa part dans l’enquête. Mais elle va se rendre compte que ce mystère n’était pas un hasard et qu’une de ses connaissances est liée à cette histoire pour replonger dans son propre passé…

Cet album est intéressant car il montre des relations humaines très fortes, notamment des relations mères-filles pas toujours simples, et des relations entre deux femmes appartenant au passé qui ont une relation très forte, (sans doute amoureuse même si cela n’est pas explicitement dit).

A la fin de cet album, Cerise est triste car elle repense de plus en plus à son père. C’est touchant.

Dans cet album, on sent que les trois fillettes du 1er tome sont en train de grandir et deviennent des pré-ados.

 Le tome 1 le tome 2le tome 3

médiathèque                           jeunesse

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration       BD de la semaine saumon chez Mo

"Les Carnets de Cerise T3 - Le dernier des cinq trésors" de Joris Chamblain et Aurelie Neyret

cerise 3

 C’est la période de noël et en plus des préparatifs de fins d’année avec sa maman, Cerise et ses copines Erica et Line participent à un atelier de reliure avec Sandra, une dame qu’elles ont connue à la bibliothèque.

Quand les trois copines découvrent par hasard un paquet mystérieux indiquant que c’est « le premier des cinq trésors », elles ne peuvent qu’être intriguées… De fil en aiguille, les filles aident Sandra à mener l’enquête qui font revenir la relieuse sur son passé et son enfance qui a été troublée par un traumatisme.

Cette enquête réveille aussi chez Cerise des souvenirs de son histoire personnelle.

Ce tome est plus émouvant, plus sombre car il parle de souvenirs tristes et évoque la perte d’êtres chers.

J’ai beaucoup aimé !

Le tome 1 le tome 2le tome 4

médiathèque                           jeunesse

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration       BD de la semaine saumon chez Mo


"Les Carnets de Cerise T2 - Le Livre d'Hector" de Joris Chamblain et Aurelie Neyret

cerise 2

Dans ce deuxième tome (qui suit le même schéma graphique que le tome 1), Cerise passe le début de ses vacances d’été toute seule car Erica et Line, ses deux copines, sont parties en vacances de leur côté. Elle ne peut pas s’empêcher de s’intéresser à une vieille dame qui va chaque semaine à la bibliothèque et qui emporte toujours le même livre, semaine après semaine.

Elle découvre que ce livre est un exemplaire unique composé des lettres du fiancé de la dame, qui était soldat pendant la guerre. Et pourtant, elles ne contiennent aucun message personnel, ce qui attriste cette femme depuis toutes ces années… Cerise va mener l’enquête pour en savoir plus sur Hector, cette figure du passé.

Du côté de ses amies et de sa mère, les choses ne se passent pas très bien car Cerise est tellement obnubilée par son enquête qu’elle ne s’occupe pas de ceux qu’elle aime. Mais elle apprend alors que la communication est très importante.

Le tome 1, le tome 3le tome 4

 

médiathèque                           jeunesse

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration       BD de la semaine saumon chez Mo

 

Petit Bac 2017catégorie "aliment-boisson" pour ma ligne BD

pictosingelionpetit - CopieRoaarrr Challenge

Posté par ennapapillon à 06:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

"Les carnets de Cerise T1 -le ZOO pétrifié" de Joris Chamblain et Aurelie Neyret

coeur 

cerise 1

Ça faisait un moment que j’avais envie de découvrir Cerise (j’en avais entendu parlé par ma nièce qui aimait beaucoup !) et j’ai saisi l’occasion en emportant les 2 premiers tomes à la médiathèque tout en réservant les 2 suivants pour plus tard.

Dans ce premier tome, on rencontre Cerise, une petite fille qui vit avec sa mère dans un petit village à la campagne. Avec ses deux meilleures amies, Erica et Line, elles ont leur cabane dans un arbre et font les 400 coups. Cerise rêve d’être écrivain et elle remplit ses carnets de notes et de photos (ses carnets sont complétés par des pages de BD qui racontent l’histoire de Cerise.

Cerise est très curieuse et elle aime mener des petites enquêtes, alors quand un mystérieux vieil homme passe dans la forêt avec des pots de peintures, elle veut savoir ce qu’il fait !

Les trois filles font une découverte merveilleuse et avec d’autres enfants, elles redonnent vie à un lieu pétrifié mais pourtant plein de vie !

C’est un bel album qui mélange différents supports. Les traits et les couleurs sont doux et agréables et l’histoire est très humaine avec des personnages bien construits.

J'ai beaucoup aimé!

Le tome 2, le tome 3, le tome 4

Avis de Bastien (7 ans et demi) pris en note sous sa dictée :

« Les dessins étaient beaux. J’ai préféré Oscar, le lion du zoo. C’est le préféré de tout le monde, vraiment tout le monde parce que moi aussi !

Cerise, elle dit qu’elle veut être romancière mais en fait, elle est plutôt enquêteuse ! »

 

 

médiathèque                           jeunesse 760de00785059553163123700d7abf08 

 

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration       BD de la semaine saumon chez Mo

 

Petit Bac 2017catégorie "sport loisir" pour ma ligne BD

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 mars 2017

"Le derniers des nôtres" de Adélaïde Clermont-Tonnerre (lu par Rémi Bichet)

le dernier

Ce roman raconte deux époques et deux lieux n’ayant apparemment aucun rapport. Une partie se situant à Manhattan en 1969 quand Werner Zilch, un jeune entrepreneur tombe amoureux de Rebecca une jeune femme aisée, un peu « it-girl », et leur vie entre amour et déchirement, légèreté et gravité. L’autre partie se passe en Allemagne pendant la 2ème guerre mondiale et commence précisément en 1945 à Dresde avec la naissance d’un certain Werner Zilch…

Ce roman a de nombreux aspects qui m’ont plu. C’est à la fois une saga historique, qui parle des Nazis, des Allemands qui ont subi la guerre, des Juifs, de la place des uns et des autres pendant la guerre et des conséquences dans le deuxième volet du roman. Mais c’est aussi un portrait très riche des années 70 aux Etats-Unis  et plus particulièrement de New York.

C’est aussi une fresque amicale, familiale et amoureuse et cela dans les deux époques.

J’ai aimé ces personnages, je me suis attachée à eux, j’étais contente de les retrouver et plonger dans leurs vies complexes (et qu’ils se compliquent parfois eux-mêmes) mais surtout qui subissent le poids de l’Histoire et d’un passé dont ils n’ont pas forcément conscience.

Le lecteur m’a beaucoup plu, j’ai vraiment apprécié cet lecture audio (et je pense que j’aurai sans doute été moins emballée par la version papier car il y a peut-être quelques longueurs qui ne pèsent pas dans cette version, grâce au lecteur.

Mon seul bémol est la fin (dont je ne dirai rien, bien sûr) mais qui est pour moi un peu trop caricaturale, c’est dommage !

 

 


livre audio prix audiolib 2017(cliquez)

Les avis de Angélique, Meuraïe, SandrineValérie (qui participent au prix aussi)

18 mars 2017

La vérité sort de la bouche de Little Boy B

7 ans et 5 mois et je continue à vous faire part de ses petites phrases et ses bons mots volontaires ou involontaires!

Petite moisson de phrases cette fois-ci car Bastien a passé une semaine en février avec ses grands-parents sans moi et je suis partie en Angleterre une semaine et en plus le mois de février est plus court...

On regarde le tome 2 du film de Harry Potter mais on est obligé d'arrêter car il a peur tout le temps... et appréhende les passages qui vont lui faire peur (vu qu'il a lu le livre) : «C'est pas de ma faute : je suis peureux!»


Un garçon de son école est en fauteuil roulant, je lui demande s'il sait pourquoi (ce n'est pas un handicap) : «Je crois que c'est bun rhume de cheville...» (oui, ou plutôt un rhume de hanche 😊)

 

«le double, le triple, le quatrouple...»

 


«Tu papotes avec tes copines!

-Non, je travaille!

Il repasse plus tard et je suis sur Facebook :

-Ah! Tu peux pas dire que tu papotes pas avec tes copines : c'est écrit «Les copines des livres audio!» (Oups, prise la main dans le sac!)

 

«Il est moche Trump, je l'ai vu à la télé, il a une tête toute ratatinée!»

 

Le 8 mars je lui demande : 

"Tu trouves ça normal toi Bastien, qu'une femme qui fait le même travail qu'un homme elle ne soit pas payée pareil?

-Ben non!!!

-Et pourtant dans plein d'emplois c'est comme ça.

-Mais toi, tu es payée maman?

-Oui, moi, c'est pas pareil, les profs hommes et femme sont payés pareil.

-Oui, mais tu gagnes de l'argent toi, alors c'est ça le plus important!"

 

"Est-ce que "chlingue" c'est une gros mot?

-C'est pas très joli, mais c'est pas vraiment un gros mot. C'est très familier. Il ne faut pas le dire avec maîtresse!

-Non! Mais c'est un mot que je peux dire avec les copains?

-Oui, mais même ave les copains, c'est pas très joli.

-Ouais, mais avec les copains, je peux parler comme un mec!"

 

Avec son père, on parle politique à table

"Je ne comprends RIEN! C'est comme quand moi je vous parle des Pokemons!"

 

Le carnaval chez nous c'est une institution, on y est allé le samedi et le dimanche! 

1

2

3

4

5

Posté par ennapapillon à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mars 2017

Une petite pause pour cause de voyage scolaire... à Londres... Mais en échange, je vous emmène à Lyon!

maxresdefault

Attention... tous les deux ans je pars à Londres mais  je le répète : JE NE PARS PAS EN VACANCES!

Non, demain,  je prendrai un car vers 5 heures du matin (à 30 mn de chez moi) et je ne reviens que samedi matin (enfin... fin de matinée chez moi...) Je pars avec 3 adultes très sympa mais néanmoins collègues (triés sur le volet, je vous rassure, je m'entends avec tout le monde, il y a même ma Twin, Mrs B, sans qui je n'y arriverai sans doute pas!  ;-) et surtout avec 52 collégiens de 4ème et 3ème... Alors, vous imaginez bien que cela va être très fatigant (et surtout c'est une expérience très prenante, des semaines avant).

Bon je ne veux pas non plus faire pleurer dans les chaumières, le séjour sera sans doute aussi super chouette avec plein de visites agréables et de bons moments avec les élèves et les collègues-amis (et on casera même une librairie pendant le "quartier libre"  et un fish and chips-bière un soir, entre adultes ;-)

Je vous parlerai de mon petit voyage et des visites au mois de Juin pour le mois anglais!

En attendant, pour vous faire patienter, je vous emmène à Lyon où j'ai passé quelques jours en février!

IMG_20170216_162216

IMG_20170216_162321

 Les murs peints aux "Etats-Unis" de Lyon

IMG_20170217_175833

 Un beau bar dans Lyon

IMG_20170217_184514

 Le musée des Beaux-Arts by night

IMG_20170218_145157

IMG_20170218_150352

IMG_20170218_150507

 Voir Lyon d'en haut en montant sur la grande roue place Bellecour

IMG_20170218_163452

IMG_20170218_173431

 Passer la Saone

IMG_20170219_093640

IMG_20170219_095838

 Un jogging dans le Parc de la Tête d'Or

IMG_20170220_111402

IMG_20170220_112752

IMG_20170220_112942

 Sous le musée des confluences

IMG_20170220_114353

Farniente au soleil sur les "transats" du pont Raymond Barre

 

J'étais à Lyon pour voir ma Best qu je n'avais pas vue depuis cet été et on avait plein de choses à rattraper! On a fait des sorties culturelles (conférence sur le cinéma à l'Institut Lumière, expo Matisse dont je vous ai parlé dans le dernier Oyez! Oyez!), touristiques (le Vieux Lyon, les quais, les ponts, la confluence, le parc de la Tête d'Or) et aussi pas mal de shopping (et oui, on  ne se refait pas!) et on a aussi pas mal mangé et bu! (on avait 6 mois d'apéro à rattraper, je trouve qu'on a été plutôt raisonnables ;-)

IMG_20170216_211153IMG_20170217_120304IMG_20170217_200634IMG_20170217_203116IMG_20170218_193850IMG_20170219_121857

 

IMG_20170217_202837

 On a mangé de la très bonne viande au restaurant "Butcher" (30 Rue Lanterne, 1er arrondissement). J'ai mangé de la "pluma de cochon ibérique" : miam! Et le personnel est super sympa!

IMG_20170218_123001

 Des majoubas (sorte de galettes marocaines fourrées aux légumes et aux épices) d'un stand du marché des Etats-Unis à Lyon

IMG_20170220_125230

 Assiette "doner" au restaurant Kebab "Zagros II" (43 Avenue des Frères Lumière, 8ème arrondissement) Bon, avec une terrasse en extérieur sur jardin super agréable (on a mangé sans nos manteau au  mois de février!) par contre, le personnel n'est pas forcément super aimable ;-)

IMG_20170220_202446 IMG_20170220_203400

 Un petit moment de luxe et de classe : nous somme allées boire un "Spritz" (ma grande découverte, je sais, je suis en retard sur tout le monde ;-) au bar le "Celest" au 32ème étage de la tour le "Crayon" (129 Rue Servient, 3ème arrondissement) avec une vue panoramique sur Lyon, à couper le souffle!

 

J'adore Lyon! J'ai passé d'excellentes vacances avec ma meilleure amie, sans mes hommes, et même si j'étais contente de les retrouver ça m'a fait du bien de me ressourcer avec elle, et de vivre une petite parenthèse sans contraintes ;-)

Posté par ennapapillon à 07:35 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,