ecrivain

Phil Dechine est un graphiste qui se met à l'écriture et qui raconte en 10 leçons toutes les étapes de sa nouvelle vie d'écrivain, de la leçon 1 : "la vocation" à la leçon 10 "le succès" en passant pas "l'éditeur", "les salons du livre" et "les lecteurs".

Phil Dechine est un écrivain un peu médiocre et extêmement sûr de lui qui traverse la vie sans douter, sans voir ce que les gens pensent vraiment de lui. Complètement déjanté, quand il écrit il se prend (et se comporte) tour à tour comme Balzac, Rimbaud et Kerouac. Il se rengorge de mauvais articles sur lui dans la presse et vit de grands moments de solitude dans les salons du livre et autres rencontres avec le public.

Assez loufoque, (le premier chapitre sur son enfance m'a même fait rire à voix haute à plusieurs reprises) ce petit roman m'a fait sourire mais au final je me suis un peu ennuyée. Il y a des bons mots et des aspects du monde de l'édition ou des impressions ressenties par un jeune auteur qui "sentent le vécu".

Chez l'éditeur : "Votre manuscrit est excellent", [...] "Bien sûr, il y a quelques détails à peaufiner" [...] "En conclusion, je dirais que c'est mauvais, c'est très mauvais. Mais je crois que vous pouvez vous améliorer. Vous vous en sentez capable?" Page 75-76

Au salon du livre : "J'avais signé des dizaines de cahiers d'écoliers, des centaines de demi-feuilles de papier quadrillé, des milliers de programmes distribués à l'entrée du salon. Je n'avais pas vendu un livre." Page 109

Malheureusement, le personnage de Phil Dechine est trop égocentrique et trop "exagéré" pour y croire. Avec un tout petit peu plus de réalisme et un peu plus de l'humour du premier chapitre j'aurai plus accroché.