Livre lu pour la sélection de mars du Prix des lectrices de Elle, catégorie Polar.

 

la_fille_carnegie

« La fille de Carnegie » est un polar au cœur duquel se croisent plusieurs personnages. Bob Tourneur, le chef des inspecteurs aux "Homicides", peu scrupuleux, raciste et un peu alcoolique qui interroge Lagana, ex-policier aux Homicides maintenant détective privé, ambitieux et charismatique suspecté de l’assassinat d’un homme tué dans la loge du Metropolitan de Sondra Carnegie, fille de milliardaire et critique renommée d’opéra disparue depuis le crime.

 

Il faut aussi compter sur Fran Markovitz, figure du passé commune à Lagana et Tourneur avec qui ce dernier discute quand il a un peu bu bien qu’elle soit morte depuis plusieurs années…

 

Je n’ai pas accroché du tout à cette histoire. Avec les chapitres courts et hachés, j’avais l’impression de   « zapper ». Peu m’importait si Tourneur allait trouver le coupable ou de savoir qui avait vraiment tué qui…

 

Je ne me suis pas attachée aux personnages qui sonnaient faux. J’ai trouvé qu’il y avaittrop de clichés (j’avais un peu l’impression de voir une série américaine avec tous ses poncifs…). Je n’y ai pas cru du tout. J’avais aussi parfois l’impression de lire une traduction.