alabamasong

J’ai acheté ce roman après avoir entendu Gilles Leroy en parler lors d’une rencontre. J’ai lu « Gatsby le magnifique » de Francis Scott Fitzgerald en audio et j’ai vu le film avec Di Caprio et j’ai aussi lu une biographie de Fitzgerald « Fitzgerald le désenchanté » et ce que je trouvais intéressant dans ce roman, c’était le fait qu’il ait choisi de parler de l’auteur américain en prenant le point de vue de Zelda, sa femme.

C’est d’ailleurs Zelda qui est la narratrice et le personnage central de ce roman qui raconte sa vie avec Scott depuis leur rencontre en 1918 et leurs amours flamboyantes puis destructrices. Zelda est montrée comme une jeune femme riche et libre qui a du mal à entrer dans le moule et sa rencontre avec Scott est comme un vent de fraicheur pour elle.

Ils commencent une vie commune qui brille de mille feux, ils sont la coqueluche de la « jet set » de l’époque. Fitzgerald devient un écrivain célèbre et reconnu mais Zelda se retrouve à nouveau piégée dans sa propre vie, n’étant pas reconnue pour sa créativité. Sa maladie mentale pèse aussi sur leur vie commune car elle est plusieurs fois internée, ce qu’elle vit comme des séquestrations et les relations entre les époux deviennent très perturbées.

Mêlant des faits réels et de la fiction, Gilles Leroy brosse un tableau où Zelda est considérée comme une personne à part entière et pas juste comme « la femme de… »

J’ai aimé le style , la voix du personnage. Un beau portrait de femme tout en nuances.

unnamed objectif 2016 : -23

petit bac 2016catégorie "spectacle"

J'inscris ce texte au Défi Livres de Argali zNLrpg-gSABTr5NM2onYd9Hm4lc